Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 184356 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

MAÎTRE-CHIEN D'AVALANCHE

Le chien aboie, puis s'assoit : il a détecté quelque chose. Au maître-chien d'interpréter ce code pour agir. Mais avant d'en arriver à cette compréhension, ce professionnel a élevé et dressé l'animal.

Les grands moments d’une carrière de maître-chien, c’est bien évidemment le jour où on prend un chien en sachant qu’on va former un chien d’avalanche. Ensuite, c’est le moment où on obtient le diplôme. Et puis après, pour ceux qui ont la chance d’intervenir en réel et d’avoir la chance de découvrir une victime. Et bien c’est ce moment là, qui est un moment particulièrement fort, qui plus est si la victime est vivante. On trouve des maîtres-chien dans différents corps de métier : on trouve dans les services publics, les services de gendarmerie de montagne, les GHM. La CRS des Alpes, il y a des maîtres-chien. Chez les pompiers, de plus en plus, il y a des maîtres-chien, parce que les pompiers dans certains départements et dans certaines régions, comme les Pyrénées par exemple, ont une part très active dans le secours en montagne. Et puis après, on trouve des maîtres-chien dans les services des pistes, dans les remontées mécaniques. Et puis de temps en temps, des gens qui travaillent sur la station et qui peuvent se libérer rapidement. Quand on est maître-chien d’avalanche dans un service des pistes, on n’est pas maître-chien d’avalanche du service des pistes. On fait parti d’un plan de secours départemental, qui regroupe toutes les équipes cynophile du département, que ce soit les gendarmes, les CRS, les pisteurs, les pompiers et tous les autres maîtres-chien qui peut y avoir dans un département. Le fait de faire parti d’une équipe de secours, c’est quelque chose de particulier mais de très plaisant. On éprouve beaucoup d’intérêts à ce qu’on fait et beaucoup de plaisir surtout dans la mise en œuvre du secours avec son chien.