Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 249772 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

SECRÉTAIRE MÉDICALE

Sa voix rassurante fait le lien entre les patients et les médecins. Prise de rendez-vous, accueil en salle d'attente et comptes rendus de consultations constituent son quotidien.

Je suis secrétaire médicale dans un service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent jusqu’à 14 ans. C’est des enfants qui ont des troubles du comportement plus ou moins graves. La mission principale est pour moi l’accueil en général du patient, l’accueil physique à l’hôpital et l’accueil téléphonique. Ensuite, il y a toutes les techniques de classement, d’archivage, tenue des dossiers à jour, frappe des comptes-rendus, des courriers, gestion des rendez-vous et des appels téléphoniques, prise en note des messages, retransmission des messages. J’ai choisi ce métier parce que j’ai toujours été attiré par le médico social, plus particulièrement de travailler avec les enfants, ça c’est vrai que ça a toujours été une passion les enfants. J’ai eu le bac SMS. J’ai fait 2 ans d’école d’assistante sociale que je n’ai pas poursuivie. Après refait un concours pour être secrétaire médicale et pour être titularisée à l’hôpital et ça fait 13 ans que j’exerce ce métier. On est un peu le point central d’un service parce que on a un gros travail de transmission, on est un peu le lien entre la famille et l’équipe soignante. On reçoit les parents et l’enfant aussi bien physiquement qu’au téléphone et c’est vrai qu’il faut savoir poser les bonnes questions pour affiner un peu les difficultés dans la vie quotidienne de ses parents. Comment ça se passe à la maison ou à l’extérieur socialement, à l’école et ensuite pouvoir l’expliquer tout simplement à l’équipe soignante pour qu’elle puisse se représenter le cas, en parler en réunion. On travaille avec plusieurs professionnels donc il faut avoir une bonne mémoire de tous les agendas, les plannings et du déroulement de chaque journée de la semaine. Et ça c’est un savoir-faire à créer au fur à mesure des années. Faut vraiment garder son calme, avoir beaucoup de patience et de disponibilité parce qu’il faut être à l’écoute des patients mais des professionnels aussi. C’est pas la même écoute mais c’est tout en même temps. Après faut quand même savoir se positionner, faut quand même savoir s’affirmer quand ça déborde dans la journée, il faut pas paniquer. Ce qui me plaît le plus, c’est l’accueil du patient et tout le relationnel qu’on met en place. Faut savoir que c’est des patients qui reviennent souvent donc il se crée un climat de confiance parce qu’il voit toujours la même personne quand ils sont accueillis, ils se sentent plus rassurés et c’est là que s’établit cette relation particulière entre nous et le patient.