Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 2501 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

PROFESSEUR DE TENNIS

Dans le cadre d’un club, le moniteur de tennis entraîne et accompagne des sportifs en cours collectif ou en individuel. Il sait faire preuve de pédagogie selon son public, et travaille sur les objectifs personnels de chacun.

Je m’appelle Christophe Camus, j’ai 29 ans et je suis moniteur de tennis. J’ai eu mon bac avec une année d’avance donc j’en ai profité pour aller à la fac de sport où j’ai passé une licence éducation motricité. J’ai eu par des équivalences mon Brevet d’Etat premier degré et 3 ans après donc à 22 ans, j’ai passé mon deuxième degré. J’entraine 8 à 10 joueurs aujourd’hui dans l’académie. Dans le club, le matin j’entraine en collectif pendant 2 heures et quart. Les après-midis j’entraine plutôt individuellement et j’accompagne beaucoup en tournoi, que ce soit des tournois régionaux, nationaux ou internationaux. C’est particulier, parce que dans d’autres clubs, le métier peut être différent. Il peut être calqué sur les écoles de tennis, sur des adultes, sur beaucoup d’animations. Moi aujourd’hui, je suis centré sur 10 joueurs qui font de la compétition et je suis plutôt positionné sur la performance aujourd’hui. J’ai compris que ma personnalité, qui n’est pas centrée que sur moi, fait de moi plutôt un coach qu’a un joueur professionnel et je pense personnellement avoir fait le bon choix par rapport à qui je suis. Les qualités requises avant tout, la passion. Je pense que c’est quelque chose qui est prédominant dans ce métier. Il faut être prêt à relever les défis. Mais en même temps savoir être patient. On n’a pas de suite ce qu’on attend, c’est un travail de long terme. On est amené à être différent suivant si on entraine des femmes, des filles, des hommes, des garçons. La pédagogie est primordiale dans ce métier. Je bosse en collaboration avec plusieurs personnes. Tout d’abord avec le responsable du club. On travaille vraiment en commun pour qu’on ait une politique sportive commune. Je bosse aussi avec un responsable pédagogique. Donc je suis en étroite collaboration avec lui pour le suivi des joueurs sur le plan scolaire et au niveau tennistique pour que tout se passe comme il faut sur les deux plans. J’ai vraiment un projet ici. C’est de faire éclore de bons voir de très bons joueurs donc je me battrai jusqu’à ce que j’ai ce résultat là. Faire de la formation de jeunes joueurs, c’est mon métier par excellence. Continuer dans ce sens et tendre vers la performance.