14882 vues

CAP Plâtrier - plaquiste

Apprentis en 2ème année de CAP, Sylvain et Emmanuel apprennent à réaliser différents types d'ouvrages. A partir d'un plan, ils montent des cloisons en briques, en carreaux de plâtre ou en plaques de plâtre, ils réalisent également des voûtes, posent des enduits...
CAP PLÂTRIER-PLAQUISTE

Sylvain (2e année de CAP) :

Pour être plâtrier, il faut être patient, il faut être minutieux, il faut être assez physique, parce que c'est compliqué, quand même, c'est dur.

Jean-Michel Picard (formateur) :

Il faut avoir une bonne habileté gestuelle, parce que c'est un métier où on doit travailler et employer un matériau qui est relativement complexe. Il faut être soigneux, parce que c'est un métier qui est quand même un petit peu salissant. Donc, si on n'est pas soigneux, on n'améliore pas les conditions du chantier. Tu t'assures de bien répartir. Les apprentis ont divers cours. Enseignement général, pour très peu. Principalement, de l'atelier. De la technologie et des cours de dessin également.

Sylvain :

Au début, le formateur nous donne le plan. Après, on implante l'ouvrage au sol. On pose ce qui nous sert de guide et après, on peut commencer la cloison. Alors, en atelier, on apprend à monter des cloisons en briques, en carreaux de plâtre. On apprend aussi à réaliser des cloisons en plaques de plâtre, faire des voûtes, que ce soit en plaques de plâtre ou en briques.

Jean-Michel Picard :

On essaie, en atelier, d'aborder ou d'approcher un petit peu tous les domaines que l'on compte sur le chantier, mais bien entendu, en dimension réduite.

Sylvain :

En dessin technique, on apprend à réaliser des plans et aussi à faire des repérages sur un plan pour connaître les cuts.

Emmanuel (2e année de CAP) :

Je fais mon apprentissage dans une entreprise de plaquistes et quand je suis en entreprise, je suis surtout sur de la plaque de plâtre et je fais de l'ossature métallique, j'isole des maisons.

Jean-Michel Picard :

Après avoir obtenu le CAP de plâtrier-plaquiste, beaucoup d'apprentis ont une embauche dans l'entreprise même ou une autre relativement facilement. Il est possible de faire une mention complémentaire en un an. Il y a la possibilité de faire un BP, Brevet Professionnel, ou on peut se diriger aussi vers une formation de staffeur.

Sylvain :

Après mon CAP, je ne sais pas trop ce que je vais faire encore. Soit aller travailler dans une entreprise ou refaire un autre CAP.

Une vidéo
produite par

Onisep Bretagne

Liste des vidéos

Retour en haut