136567 vues

Technicien du son, concert

À la fois artiste et technicien, l'ingénieur du son assure la qualité de l'enregistrement des concerts ... Il allie pratique musicale et maîtrise des hautes technologies.
Je suis Christophe. J’ai 29 ans et je suis technicien du son.
Je suis intermittent et je travaille dans une entreprise de prestation.
Mon métier consiste à installer des scènes, installer du son, préparer les micros pour les artistes. Quand on arrive à un endroit, il y a une scène vide donc on va rajouter des pieds, on va rajouter des bâches comme derrière moi, mettre les enceintes, faire la régie, c’est là où on fait le son avec une table de mixage. Reggae, le jazz ou le classique, ce n’est pas du tout les mêmes sons. On essaie d’adapter le son à la musique, de récupérer le vrai son des instruments sans le modifier, voire l’enjoliver. Et ensuite mélanger tout ça pour que le public puisse vraiment entendre tous les instruments. Par exemple sur un festival comme ici, on est une dizaine, il y a un régisseur, c’est le chef général, c’est lui qui prend toutes les décisions. Et ensuite, il y a le régisseur son et le régisseur lumière. On est tous en lien un petit peu avec tout le monde. Donc le régisseur donne des ordres aux autres régisseurs et puis ça arrive jusqu’à nous.
La qualité principale, je pense, c’est l’esprit d’équipe parce qu’on est tout le temps en relation avec les gens, avec les musiciens, avoir un bon relationnel. Ensuite être pointilleux par rapport à la musique, avoir une bonne oreille. Il faut avoir une bonne condition physique, on soulève pas mal de charge.
Les principales contraintes quand on fait ce métier sont les horaires. On a une vie totalement décalée de tout le monde. On travaille la nuit, plus le jour aussi, on a des horaires assez contraignants. C’est vrai quand c’est à l’extérieur, il y a la pluie, il y a le temps, le vent aussi. Moi étant musicien, j’aime bien parler avec d’autres musiciens. J’aime aussi écouter les instruments, toujours apprendre par rapport à mon oreille.
J’ai le bac S, j’ai fait 2 mois de formation en studio et ensuite, j’ai fait une formation de 6 mois dans une école privée dédiée vraiment au son et au spectacle. Pour l’instant, je suis technicien du son. Par la suite, on peut devenir régisseur général. Déjà être régisseur son sur des grosses scènes comme ça, ce serait bien.

Une vidéo
produite par

Onisep Occitanie - Site de Montpellier Région Languedoc Roussillon / Midi Libre

Liste des vidéos

Retour en haut