3937 vues

École de jeu vidéo : quel profil pour être admis ?

Reportage au Cnam Enjmin, école publique de jeu vidéo qui recrute à bac+3. Le directeur nous parle des profils sélectionnés et des qualités requises pour intégrer la formation.

Aujourd'hui, on a 450 demandes pour 55 places, donc nous sommes un master assez demandé.
En termes de recrutement, pour nous, les recrutements se font dans 6 spécialités très différentes, donc avec 6 profils très différents. Par exemple le game designer, typiquement, ce sont des profils très variés, il n'y pas beaucoup de formations en game design en bac + 3, et donc du coup on obtient des profils très variés qui peuvent être histoire, littéraires, sciences… enfin bac + 3 public n'importe lequel.

Nous sommes attentifs aux diplômes qu'ils ont eus, mais nous sommes encore plus attentifs encore à leurs expérience. Fabriquer un jeu vidéo c'est un peu comme fabriquer des vêtements: il y a plein de gens qui adorent porter de beaux vêtements mais peu de gens aiment fabriquer des vêtements. Le jeu vidéo, c'est pareil, beaucoup de gens aiment jouer mais aimer fabriquer des jeux c'est autre chose et donc on porte une attention particulière aux étudiants qui ont déjà une expérience, sur leur temps libre ou d'avoir fabriqué déjà des petits jeux, n'importe quoi, même des jeux de société, pas forcément des jeux vidéos.

C'est cet esprit créatif qu'on essaye vraiment de privilégier. Ce qui est important pour nous, et c'est ça qu'on recherche, plus que des grandes écoles, c'est ça qu'on recherche dans les CV.

Dans le jeu vidéo, la première qualité: il faut être à l'écoute, c'est un sport d'équipe, donc il faut savoir écouter ses collègues. La deuxième qualité que je donnerai en priorité c'est la curiosité. Il faut que les gens soient vraiment très curieux de tout, c'est dans la curiosité qu'on va chercher des idées nouvelles, c'est parce qu'on a lu plein de choses différentes qu'on trouve des nouvelles idées, donc c'est très important.
Et puis après, qui dit à l'écoute dit aussi une certaine… il faut être un peu humble, c'est pas facile de faire un jeu et ce n'est pas facile que le jeu sorte, il y a beaucoup de jeux qui sortent tout le temps donc ce n'est pas facile que le notre émerge parmi la masse, et donc c'est un métier difficile, et puis il faut être motivé.. mais bon, c'est un métier- passion, donc les gens sont souvent très motivés.

Une vidéo
produite par

ONISEP

Liste des vidéos

Retour en haut