Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 42376 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

MONITRICE DE SKI

Toujours sur les pistes, le moniteur de ski transmet sa passion aux vacanciers, petits et grands. Mais il doit composer avec la concurrence et le caractère saisonnier de son activité.

Donc, moi j’attends un jeune en surf que j’ai eu hier et avant hier. Et donc, j’ai le cours dans 5 minutes, je vais finir de m’équiper, chercher le matériel. Et moi, je suis arrivée un peu tard dans le métier, c’est vrai que j’étais dans la biologie, je travaillais en laboratoire, donc enfermée tout le temps. Et puis après, ça me plaisait plus trop. J’avais vraiment envie de travailler dehors. J’ai réussi à rebifurquer dans le ski, et puis à m’accrocher pour faire ce métier. Alors d’abord, on fait ce métier parce qu’on aime le ski. On a un niveau suffisant en ski qui est de plus en plus poussé. Parce qu’ils demandent vraiment des bons skieurs. Donc c’est le plaisir du ski et d’enseigner le ski dans toutes les conditions et puis à tout le monde. Il faut être très patient déjà. Il faut beaucoup observer les gens. Il faut beaucoup d’expériences aussi. C’est vrai que les premières années où on enseigne, on est un petit peu perdu, on fait des erreurs. On ne sait pas comment s’y prendre, et puis à force, on regarde les collègues travailler, c’est comme ça après qu’on se fait son propre enseignement et qu’on va se différencier du moniteur d’à côté. C’est beaucoup de relationnel avec les gens, beaucoup d’affectif et ça compte beaucoup dans l’apprentissage après pour rassurer les enfants, rassurer les adultes qui commencent aussi qui sont généralement un petit peu stressés. Très bon pédagogue, être très bon bien sur dans la discipline et puis savoir se vendre. Le bureau de l’école de ski, en fait, c’est un regroupement de travailleurs indépendants et il va gérer en fait les leçons. C’est-à-dire qu’il accueille les clients et il distribue les cours aux moniteurs selon un classement défini. Et nous on prend les cours, après on a des leçons attitrées. Et on peut essayer de fidéliser nos propres clients, c’est-à-dire, de les faire revenir pour nous, qu’il nous demande. Ca a aussi un intérêt, d’essayer de donner le meilleur de soi-même pour que les gens nous redemandent après. L’école de ski et les moniteurs participent à l’animation de la station et puis on peut également être amené à participer, ce n’est pas de l’animation, à aider les pisteurs sur des recherches en avalanche par exemple. La plupart ont un travail fixe d’artisan, de commerçant. Beaucoup d’artisans chez les moniteurs de ski. Donc c’est vrai que physiquement on encaisse beaucoup, mais ma foi quand on voit les moniteurs 60-70 ans, 80 ans qui sont encore là à skier, ça donne de l’espoir.