2516 vues

Responsable production en agroalimentaire

Coeur de métier de l'industrie alimentaire, la production regroupe plus de 60% des emplois. Délais, qualité, coût sont ses maîtres mots. Le responsable de production pilote les ateliers de préparation, de fabrication et de conditionnement en respectant ces impératifs.
Je suis Virginie Pillon, j’ai 28 ans et je suis responsable d’exploitation.
J’ai eu un bac S. Ensuite, j’ai fait un DUT industrie agroalimentaire et j’ai fini par 2 ans en apprentissage à bac+ 4, responsable de développement en agro-industrie.

Mon travail aujourd’hui touche à la qualité, au service qualité, à la recherche et développement, pour développer de nouveaux produits et également à la production, c’est-à-dire l’organisation des équipes, des plannings, la gestion des ressources humaines et tout ce qui peut toucher au site administratif.

Mon travail c’est d’expliquer aux équipes, de donner les consignes, de régler les problèmes qu’il peut y avoir, c’est-à-dire de leur donner les directives en cas de souci sur les matières premières, sur les pannes machine, de trouver toujours une solution de rechange pour que la production se fasse et qu’on arrive à livrer les clients.

J’aime bien l’environnement industriel, les machines. L’environnement, l’hygiène est capitale. Le fait de faire à manger pour nos concitoyens des produits sains, plus sains qu’à la maison, c’est quelque chose de passionnant.
Sur le site, j’essaie de travailler avec un management participatif, faire participer les personnes. On construit tous en fait l’entreprise à travers notre équipe. Donc le principe c’est ça. Après quand il faut recadrer, je suis là pour recadrer aussi.

Le chef d’équipe, lui, il anime l’équipe dans l’atelier toute la journée. Je ne peux pas être dans l’atelier toute la journée. Son rôle à lui c’est de respecter le planning que j’inscris la veille au soir.
La première qualité c’est d’être rigoureux, c’est très important d’avoir un cadre.
Dans l’agroalimentaire, on ne peut pas se permettre de l’à peu près. La deuxième qualité, qui est très importante, c’est le relationnel puisqu’on a beaucoup de travail d’équipe. Si on n’a pas un bon relationnel, on n’y arrive pas. Et ensuite la réactivité. C’est-à-dire que quand on a des problèmes la décision est à prendre rapidement pour pouvoir servir les clients. Donc sans cette qualité là, on ne peut pas travailler. On apprend sur la vie, on apprend sur les gens et c’est ce qui est motivant.

Je pense que je vais continuer dans l’agroalimentaire, je ne me vois pas faire autre chose. Honnêtement, on apprend tous les jours. Que ce soit à ce poste ou à un autre, dans une autre société. J’espère pouvoir encore évoluer dans mon métier, mais ce n’est pas forcément en changeant de poste ou en changeant de fonction, on évolue tous les jours en fait.

Une vidéo
produite par

ONISEP Région Languedoc Roussillon / Midi Libre

Liste des vidéos

Retour en haut