1828 vues

Docu-fiction 360°: apprentie arboricultrice et viticultrice

Ce film appartient à une série de docu fiction. Un personnage interprète un apprenti et raconte son expérience parmi des professionnels dans leur environnement réel.

Ici, nous sommes dans une exploitation viticole. L’apprenti en CAP agricole métiers de l’agriculture pourra être ensuite chef de culture en vigne ou arboriculture selon la spécialité choisie. Ces professionnels travaillent en accord avec la nature et les saisons. Ce sont des métiers prenants, dépendants du climat, avec des gestes techniques et précis qui vont conditionner la qualité des fruits. 
C'est la période de la vendange. Comme tu peux voir on a chargé le pressoir ce matin.

Un pressoir de 4000 kilos. Encore là il tourne encore et est en train de presser là. En fait on est dans le jus de la cuvée et la cuvée c'est ce qui va servir à faire les bouteilles de champagne.

J'ai passé mes vacances dans un gîte et les agriculteurs à qui il appartenait avaient des vignes et des vergers et c'est ça qui m'a donné envie de me tourner vers ce côté de l'agriculture alors que je n'avais pas forcément de famille dans le milieu rural. J'ai passé un CAP agricole métiers de l'agriculture et ensuite je devais choisir ma spécialité entre vigne et vin ou production horticole/arboriculture. Ce n'était pas quelque chose de très facile parce que les deux formations sont tout aussi intéressantes et en plus elles me permettront d'être chef de culture en vigne ou arboriculture.

Donc ça c'est un picking bag, ça va être votre compagnon pour toute la cueillette. Pour trouver mon patron qui est ensuite devenu mon chef d'apprentissage j'ai d'abord travaillé dans les vendanges avec lui et dans la cueillette des fruits et ensuite il m'a pris en apprentissage et je n'ai pas eu beaucoup de mal à trouver parce qu'ils sont beaucoup à la recherche de personnes qui sont prêtes à s'engager dans le travail.

C'est l'aboutissement d'une année de travail. Tu peux voir derrière tout les fruits qui vont être a cueillir.

C'est un métier très prenant car d'abord on travaille avec du vivant. Aujourd'hui on parle beaucoup du rapport à la nature, de l'engagement dans la biodiversité, des bonnes pratiques agricoles pour respecter la nature. Et là on est vraiment plongé dans ces problématiques en permanence. Il y a aussi la satisfaction de produire des fruits, de transformer des produits végétaux, de manger des choses qui sont vraies et qui sont appréciables par tous, qui sont dans notre vie quotidienne mais aussi dans le patrimoine. On est aussi en accord avec les cycles de végétation donc on travaille à l'extérieur et moi ça me convient très bien. On suit la production tout au long de l'année et de voir les métamorphoses de la nature et comment nous intervenons dedans, ça a quelque chose de magique. On sera obligé sûrement encore de faire une retrousse pour avoir vraiment le niveau, parce que là il faut 2058 l pour arriver au terme de la cuvée.

Ok je sais aussi que je participe à nourrir les gens et de savoir qu'on produit de la qualité et que l'on en est responsable. C'est très gratifiant.

La formation est précieuse car si j'avais déjà travaillé dans les récoltes j'étais loin d'imaginer à quel point les gestes étaient techniques et précis. En fait toutes les interventions sur la durée de la culture vont conditionner la qualité du produit final.

Là les fruits sont sur les arbres prêts à être cueillis. C'est pour ça que vous êtes là aujourd'hui.

Pendant l'apprentissage l'agriculteur était toujours là à mes côtés au début d'une nouvelle activité et ensuite quand tu voyais que j'avais compris il me laissait toute seule. Bien sûr quand j'avais besoin de lui il était toujours joignable.

C'est vraiment un plaisir de voir qu'on produit des choses qui ont bon goût et qui vont être appréciées. C'est très agréable.

Les fruits qui sont verts on va les laisser sur l'arbre et après on va démarrer par le haut de la branche pour terminer par le bas de la branche. Si vous commencez par le bord en remontant vous allez faire tomber les fruits qui sont au dessus. Ca c'est très important, si vous respectez ces règles là vous allez avoir une belle cueillette et vous n'aurez pas de problème.

C'est aussi une activité où on a une grande autonomie et il y a plusieurs choses à prendre en compte: l'arbre, la plante ,le climat, le soleil donc il faut vraiment être à l'écoute du milieu, sentir le vivant et être très observateur, c'est ça qui m'a beaucoup plu. Beaucoup de personnes pensent que c'est facile de gérer une culture parce qu'ils ont des arbres ou alors des vignes dans leur jardin. Mais quand vous devez gérer un verger ou une parcelle de vigne ce n'est pas la même chose. Il faut beaucoup d'anticipation et de savoir faire. Il y a beaucoup d'aléas climatiques parfois on doit travailler dans le froid ou sous la pluie mais souvent on arrive à gérer les activités pour pouvoir basculer en intérieur. C'est un métier passionnant car vous faites tout votre possible pour avoir une bonne récolte et quand les conditions sont favorables et que vous réussissez c'est un peu comme une fête.

Une vidéo
produite par

FNSEA

Liste des vidéos

Retour en haut