Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 8967 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

CAPA PRODUCTIONS HORTICOLES SPÉCIALITÉ PRODUCTIONS FLORALES ET LÉGUMIÈRES

En CAPA, Estelle, Dimitri et Corentin apprennent à cultiver des légumes, produire des fleurs et des plantes en pot. Au programme, préparation du sol, semis, entretien des cultures et récolte des légumes, mais aussi bouturage, greffage, rempotage, préparation des fleurs à la vente.

CAPA PRODUCTIONS HORTICOLES SPÉCIALITÉ PRODUCTIONS FLORALES ET LÉGUMIÈRES Jacky Frogerais : On met de la terre dessus. Dimitri : Je me suis dirigé vers la production horticole parce que j'aime bien travailler au contact de la terre, des plantes, des légumes. Jacky Frogerais : Je pense qu'il faut aimer les plantes, il faut aimer toucher la terre, aimer toucher le terreau. C'est vrai, peut-être être un peu passionné, il faut reconnaître. On travaille avec du vivant, c'est un peu la particularité de notre métier, qui en fait tout son charme. Estelle : On fait de la production de légumes et production florale. Dimitri : On apprend le maraîchage, donc poser une bâche, préparation du terrain, les différents engrais, les amendements. Jacky Frogerais : Les étapes de travail dans le maraîchage, ça va être le semis de légumes, le repiquage de légumes, la plantation, l'entretien de cultures et puis la récolte. Estelle : En cours, on apprend aussi comment planter les plantes et les dosages qu'il faut mettre comme terreau et tout ça. Jacky Frogerais : Par contre, ça, c'est trop en surface. Il faut que ta graine, elle soit au fond. Corentin : En fleurs, on fait les boutures, on fait les greffages, on fait du marcottage et on plante dans des godets. Dimitri : Plus tard, dans le suivi de culture, on va rempoter, donc changer de pot, mettre une taille au-dessus, en fait. Après, il y a le conditionnement et la préparation des commandes. Jacky Frogerais : L'apprentissage sur les équipements va rester très simple. Ça va être l'utilisation par exemple de chariots de culture. Le déclenchement d'arrosage par horloge. Estelle : Ça, c'est pour monter. Jacky Frogerais : Ça, c'est pour monter et descendre. Alors on va faire un essai, vas-y. Est-ce que tu as le vertige ? Dimitri : En biologie, on apprend la plante. On étudie les plantes en général. Jacky Frogerais : Ils ont un certain nombre de végétaux à reconnaître, que ce soit en fleurs ou légumes. Voilà, il faut qu'ils sachent reconnaître le végétal. Mais aussi, il y a la connaissance du végétal pour savoir quel type de terreau il faut utiliser. Si c'est un terreau de semis lors du semis, si c'est un terreau de rempotage lors du rempotage. On essaie qu'au bout des deux ans, ils sachent reconnaître les maladies les plus importantes comme les pucerons, la mouche blanche dans les serres, le mildiou. Ça, ce sont des choses indispensables. À la fin de leurs deux ans, soit ils poursuivent leurs études, soit ils vont directement travailler dans les entreprises. Et là, soit c'est évident qu'il y a de l'embauche, soit au démarrage comme saisonnier, bien sûr, mais aussi pour des emplois en CDI. Dimitri : Après mon CAP, j'envisage de faire un bac pro, ou refaire un autre CAP en jardins et espaces verts.