Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 22541 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

ENSEIGNANTE RÉFÉRENTE

L'enseignante référente fait le lien entre les familles et l'ensemble des professionnels qui gravitent autour de l'élève en situation de handicap.

UNE VIDÉO PRODUITE PAR

Enseignante référente Anne Notte : Le travail d’enseignant référent n’existe que depuis la loi de 2005. C’est un nouveau métier qui a été créé. On suit les enfants de l’école maternelle jusqu’au lycée, même si au lycée l’enfant, l’élève, le jeune adulte est en BTS par exemple. Tant qu’une scolarité se passe en école maternelle, en école élémentaire, en collège et en lycée, nous sommes concernés. Mais nous pouvons aussi être concernés par des enfants qui ne sont pas scolarisés en milieu scolaire ordinaire, donc on intervient aussi, normalement, dans les établissements spécialisés et même pour des enfants qui pourraient être scolarisés à domicile. Nous n’intervenons que lorsqu’un handicap est reconnu. Donc ça suppose que les parents aient fait une démarche en direction de la MDA ou de la MDPH pour qu’il y ait une reconnaissance du handicap, et ça, quelquefois, ça nous arrive d’intervenir en amont de cette saisine de la MDPH pour essayer justement de convaincre les parents de la nécessite de faire cette saisine, d’évaluer les besoins de l’enfant et d’avoir des réponses de la part de la MDPH pour que l’enfant soit scolarisé dans de meilleures conditions et cette démarche elle est quelquefois très difficile à faire par les familles parce qu’il faut accepter que son enfant a des difficultés qui rentrent dans le champ du handicap. Notre rôle, d'ailleurs, il est de réunir l’équipe de suivi de la scolarisation. L’équipe de suivi de la scolarisation, c’est l’ensemble des professionnels qui connaissent l’enfant, la famille, évidemment en premier lieu, et puis ensuite, l’enseignant de l’enfant, le directeur de l’école, le directeur du service de soins ou la personne qui représente les soins, ça peut être une assistante sociale de CMP. On est un petit peu à la charnière entre tous les intervenants, toutes les personnes qui accompagnent l’enfant ou qui ont à intervenir auprès de l’enfant pour une raison ou pour une autre. Notre rôle est de mettre en œuvre le projet personnalisé de scolarisation qui a été élaboré par la MDA. On est des personnes ressources pour les familles, mais on l’est aussi pour les enseignants qui se retrouvent quelquefois avec un enfant handicapé dans leur classe et qui ne savent pas forcément comment gérer les choses. Donc on est vraiment une personne ressource. On est la personne qui va mettre en lien les gens les uns avec les autres, qui va permettre que des liens se tissent, des choses se passent, les projets s’élaborent et tout ça dans le souci que l’enfant handicapé soit vraiment toujours scolarisé dans les meilleures conditions. C’est surtout un travail de contact et de relations. C’est vraiment ça que je dirais en premier, bien avant la tâche administrative qu’on a effectivement à assurer, parce que même quand on est au bureau, on est beaucoup au téléphone, on est beaucoup dans le contact, dans l’échange, dans la négociation, dans le fait de mettre les gens en lien les uns avec les autres pour qu’on puisse se parler, pour qu’on puisse faire avancer les choses dans le dialogue.