9302 vues

Ouvrière paysagiste

Agent du service public ou employé par une entreprise artisanale, l'ouvrier paysagiste aménage et entretient les jardins privatifs et les espaces verts publics. Les citadins aspirent à mettre du vert dans leur environnement. Afin de répondre à ce besoin, les collectivités territoriales et les entreprises du paysage ont embauché depuis quelques années.
Je m’appelle Amanda, j’ai 26 ans. Je suis technicienne en travaux paysagers.

Les saisons sont très importantes pour nous. L’hiver, on appelle ça saison morte, on a quand même du travail. Des élagages qu’on ne peut pas faire en été à cause des feuilles. Ramassage justement des feuilles au sol, on a beaucoup de travail en hiver. Au printemps les plantations pour les gazons, des choses comme ça, les levées du printemps. En été, on est un peu au ralenti, mais on fait des entretiens quand même. Nous faisons de la création et de la remise en état de jardin. Ce qui consiste à retirer une partie du jardin et la refaire à neuf avec la base de l’ancien. Et à l’automne, le ramassage des feuilles et on repart pour d’autres saisons. D’année en année, le travail revient.

On travaille selon un schéma bien précis. Le patron est dessinateur donc il fait tous les plans et après nous partons de plans et nous travaillons sur l’échelle. Et après pour les jardins, on travaille aussi pour la question esthétique. On regarde aussi le pratique au jardin.

J’ai fait 2 ans de CAP en apprentissage horticole et durant ces 2 ans j’ai passé mon BEP horticulture en candidat libre. Et après, je suis partie sur 2 ans pour un BP travaux paysagers au CFA de Rivesaltes.
J’ai un collègue, ouvrier comme moi. Et nous avons un apprenti qui commence sa formation en CAP première année. Le patron vient surtout pour tout ce qui est les plans, l’explication des chantiers, pour tout ce qui concerne la création.

Ce qui m’a plu dans ce métier, c’est d’être tout le temps dehors, au contact de la nature. Ne jamais travailler au même endroit aussi, c’est très important, on n’a pas un poste fixe. Et de pouvoir faire des choses belles avec des matériaux de base.

Les qualités pour faire ce métier seraient la patience car on est au contact de la nature donc tout pousse doucement, il faut prendre son temps. Du courage, parce que le temps n’est pas toujours beau, mais après il faut se dire qu’il revient au beau. Et de la volonté.

A l’avenir, je souhaiterai soit reprendre l’entreprise de mon patron à son départ à la retraite, voir même si j’ai une opportunité monter mon entreprise afin de créer des emplois dans le département et d’être mon propre chef.

Une vidéo
produite par

Onisep Occitanie - Site de Montpellier Région Languedoc Roussillon / Midi Libre

Liste des vidéos

Retour en haut