1189 vues

Une solution à un refus scolaire anxieux

Un refus scolaire anxieux, c?est quoi ? Retrouvez le témoignage de différents acteurs d?un refus scolaire anxieux, les premiers signes et les possibilités pour accompagner l?élève dans son combat. Un bel exemple de persévérance scolaire.
Je suis quelqu'un de timide et de très nerveuse en fait. Du coup, je préfère rester dans mon coin et je m'enferme sur moi. Quand j'étais à Maine de B, je me sentais déprimée à chaque fois. Je ne parlais pas. Et des fois, même avec mes potes de Maine de B, je me sentais invisible avec eux. C'était progressif. Je ne me sentais pas tellement bien avec les profs qui ne prenaient pas en compte quand je leur demandais, leur posais une question, ou quand j'étais absente et que je leur demandais les leçons et qu'ils me répondaient que je n'avais qu'à être présente ce jour-là. Ce mardi-là, je ne me sentais vraiment pas bien et je ne parlais même pas. Il y avait un groupe qui s'amusait et un autre où ils étaient sur leur téléphone et moi j'étais toute seule dans mon coin en train d'écouter la musique et je ne me sentais pas bien. J'ai prétexté aller ramener un livre au CDI et après l'avoir fait, je suis allée devant ma salle attendre et j'ai commencé à pleurer. Et là je ne pouvais plus, j'ai demandé à ma mère de venir me chercher et elle est venue me chercher et où elle a appelé le sous-directeur de Maine de B ainsi que le directeur de la Brie, ils ont pris en charge mon transfert.

Dans ce genre de situation, déjà, on est prévenus par l'établissement d'origine de la situation et savoir si on est prêts, si on a la capacité d'accueillir l'élève. On reçoit les personnes pour écouter un petit peu, les attentes, pourquoi il y a un changement d'établissement, puisque dans le cas de Capucine, par exemple, ça peut paraître étonnant, c'était courant avril, début avril. Comment se fait-il qu'une élève qui est dans un établissement scolaire demande à changer d'établissement au mois d'avril ? Je lui ai demandé qu'est-ce qui posait difficulté au lycée où elle était précédemment. Elle m'a dit : "Je ne me sens pas visible." Donc je lui ai demandé de développer et de mettre des mots, j'ai un peu plus compris.
La CPE rencontre les élèves pour leur expliquer qu'il y a une nouvelle élève qui va arriver. On le fait assez, de plus en plus, je dirais, depuis quelques années ; on va dire que ce sont des mesures de changement d'établissement qui se font de plus en plus. Moi, par exemple, je pense, je suis pas loin de 10 élèves donc sur 140 élèves, un petit effectif, neuf classes, que j'ai accueillis cette année en cours d'année. Et les équipes pédagogiques sont habituées. Alors, on ne dit pas grand-chose, c'est-à-dire qu'on donne le nom, le prénom, on indique la classe, l'établissement d'origine, nos enseignants ne leur donnent pas plus d'informations que ça. Je pense que c'est important que des élèves y arrivent de manière un peu vierge, un petit peu libres. On essaie que l'élève qu'on va accueillir se projette le mieux possible pour ne pas davantage le mettre en difficulté. On le laisse s'intégrer normalement dans l'emploi du temps, on lui remet l'emploi du temps de manière à ce qu'elle suive une scolarité, qu'elle revienne au lycée, parce que je suppose qu'il y a eu des fois des absences au lycée précédent, qu'elle essaie déjà par elle-même de reconsidérer, de revivre sa scolarité normale. On lui donne une autre chance de changer d'établissement et s'il y a des difficultés, qu'elle peut nous alerter et trouver des solutions avec elle.

Je me sens bien, je ne me sens pas comme j'étais à Maine de B, je me suis fait des amis avec qui je rigole beaucoup, avec qui je parle beaucoup. Et je me sens vraiment bien avec eux. Et la classe, elle est cool, c'est plus familial, et quand j'ai des problèmes, des difficultés dans une matière, je demande au prof et il me répond. Vu qu'il y a ma sœur, je me sens plus protégée, plus en sécurité quand je suis à Maine de B, avec eux, toutes les personnes et tout. Là-bas, ils sont beaucoup moins et c'est beaucoup plus calme et tout. Il y a moins de problèmes et c'est ce que je préfère. Là, je ne me sens pas du tout invisible.

Une vidéo
produite par

Onisep Nouvelle Aquitaine - Site de Bordeaux

Liste des vidéos

Retour en haut