1986 vues

La réalisation d'une passerelle, du lycée professionnel au lycée général

Dans le cadre de la semaine de la persévérance scolaire, découvrez une passerelle du lycée professionnel vers le lycée général, avec le témoignage de Jade qui désirait intégrer une filière générale pour se préparer au mieux à son futur métier.
En troisième, j'avais beaucoup de difficulté. Je n'arrivais pas trop les cours. Je n'avais pas forcément une bonne moyenne. Du coup, j'ai préféré aller à Jean Capelle pour… parce que de un, on me disait : "Tu ne peux pas aller dans un lycée général, t'as pas une assez bonne moyenne" et de deux, parce que je n'avais pas envie forcément de travailler beaucoup. Quand je suis arrivée en seconde professionnelle, j'ai trouvé ça simple. Et puis, les stages, je les faisais mais ça ne m'intéressait pas forcément. Je me suis dit qu'il fallait que je travaille plus pour mieux réussir plus tard. Je me suis dit que je devais faire la passerelle jusqu'au lycée général.
Jade n'est pas passée en… parce qu'elle était un peu turbulente, on va dire. Elle avait… ça a été un moment de décrochage scolaire. C'est pour ça, on ne savait pas trop ce qu'elle voulait faire et on était un petit peu perdus. Autant la maman que moi, on était un petit peu perdus tous les deux. Et Jade souhaitait vraiment faire la passerelle et je lui ai dit : "Si tu arrives et si tu te sens capable, pourquoi pas." Et elle, elle m'a dit : "Je me sens capable, papa, je veux le faire, je veux réussir, je veux réussir." Donc, je dis que c’est bien : "Si tu veux réussir, pourquoi pas." Et monsieur Allain et monsieur (Rover) ont tout fait pour que ça se passe dans le meilleur des cas.

Au mois de mai, je suis allée voir le directeur en lui disant que je voulais changer de lycée, que je voulais m'orienter vers un lycée général. C'est lui qui a dit : "Maintenant, tu vas voir, tu vas être dans un lycée général, tu vas regarder… C'est lui qui m'a le plus aidé à faire cette passerelle.

L'intérêt d'une passerelle est de proposer à l'élève, qui est souvent sur un côté de la rive, donc d'une formation, en difficulté, de passer de l'autre côté en valorisant les acquis qu'il avait à l'origine et en lui permettant de rebondir dans la nouvelle formation. Alors, il est bien évident que l'intérêt ne peut se faire que si le projet a été mûri et si l'élève a été en présence de tous les acteurs de l'éducation nationale. Puisque l'intérêt d'une passerelle, c'est aussi de s'assurer que de l'autre côté, l'élève aura une place, et que justement, il pourra avoir sa formation.

Je me suis très bien adaptée ici. Les professeurs comprenaient mes difficultés. Ils m'aidaient, les surveillants… parce que je suis interne dans le lycée, ils m'ont bien compris. Ils m'ont aidé. J'ai réussi à bien m'adapter, bien rentrer dans la filière. Tant que t'as un objectif, toujours le suivre, parce que sinon si tu te décourages aussi facilement, c'est sûr qu'on n'arrivera jamais à rien.

Une vidéo
produite par

Onisep Nouvelle Aquitaine - Site de Bordeaux

Liste des vidéos

Retour en haut