4460 vues

Les métiers animés : Chargé / Chargée d'intégration robotique

Le chargé ou la chargée d'intégration robotique est capable de proposer et de mettre en oeuvre des solutions techniques pour robotiser, tout ou partie d'un système en intégrant un bras poly-articulé associé à des outils de manutention ou à des procédés particuliers.
Que font les chargés d'intégration robotique ? Ces spécialistes ne risquent pas d'être remplacés par des robots. Leur mission principale, faire fonctionner des solutions robotiques dans une chaîne de production. Leur but est d'augmenter la productivité des entreprises, tout en veillant à l'ergonomie des postes de travail, à la sécurité et à la santé des employés. De solides connaissances en électricité, en automatisme et en mécanique sont indispensables. Il faut aussi savoir suivre les évolutions technologiques et réglementaires de ce secteur en plein boom. Un bon sens de la communication est également important pour comprendre les demandes des clients et les satisfaire au mieux. Dans certains cas, on peut même être amené à assurer des formations. Des compétences en pédagogie s'avèrent alors très utiles. Ces professionnels utilisent de petite console appelée contrôleur de robot, mais aussi des ordinateurs portables équipés de logiciels spécifiques, ainsi que de nombreux objets et outils. Cellules, faisceaux, câbles, circuits imprimés, capteurs et clés à laine n'ont pas de secrets pour eux. Les chargés d'intégration robotique travaillent spécialement en intérieur et pour tous les secteurs de l'industrie. Beaucoup exercent pour des entreprises sous-traitantes spécialisées en intégration robotique ; une plus petite partie exerce directement au sein de grandes entreprises utilisatrices de robots. Très recherchés actuellement, ils peuvent évoluer ensuite vers des postes de chargé d'études ou de chargés d'affaires. Les diplômés de niveau ingénieur peuvent également évoluer vers l'encadrement ou vers la création d'entreprise. Pour se former à ce métier, on peut préparer un diplôme de l'enseignement supérieur : BTS, licence pro, jusqu'au diplôme d'ingénieur. D'autres qualifications sont possibles en formation continue. La plupart des métiers sont accessibles aux personnes en situation de handicap. N'hésitez pas à vous renseigner. Soyez curieux, d'autres métiers sont à découvrir.

Une vidéo
produite par

Onisep Nouvelle Aquitaine - Site de Bordeaux

Liste des vidéos

Retour en haut