3084 vues

Enseignement optionnel de seconde : création et culture design

Création et culture design est un enseignement qui permet, à raison de 6h par semaine, d'explorer les démarches propres à la conception en design et en métiers d'art. Les élèves réalisent des maquettes et des objets graphiques, volumiques, plastiques. Ils expérimentent divers matériaux et techniques et s'entrainent à communiquer un message en utilisant l'image, les objets et l'ensemble des médias.
Enseignement optionnel de seconde : création et culture design

Olivier Mutillod (professeur) : Ce que vous avez vu aujourd’hui, c’était le pont en papier.
On est quasiment dans la technique puisqu’il s’agit de faire du papier un matériau de construction.
Une coiffe autoportrait. Comment me présenter moi, dans ce que je suis, dans ce que je sens, dans comment je vois le monde, à travers un objet qui est un accessoire vestimentaire.
Exprimer le mot avec le volume du mot. C’était l’objet des pop-ups, papier plié/déplié. Donner du relief au sens des mots.
Vous avez vu aussi les carnets de route des élèves qui sont allés en visite à la biennale d’art contemporain de Lyon.

Est-ce que c’est plus technique ? Est-ce que c’est plus artistique ? La réponse est qu’on est vraiment entre les deux. C’est à dire qu’on est un pied dans les deux logiques, on est un pied dans les deux mondes, puisqu’on est plutôt à une interface entre les données techniques, structurelles, fonctionnelles, matérielles et puis les données esthétiques, culturelles, plastiques, formelles.

On est sur la fin de l’exercice des ponts en papier. L’objectif, c’était de travailler le matériau et d’apprendre à le rigidifier et le mettre en œuvre pour faire passer la maquette du train.

Olivier Mutillod (professeur) : Il y a pas de support intermédiaire ?
Élève 1 : Non, j’en ai pas fait pour l’instant.
Olivier Mutillod (professeur) : Il a pas craqué.

On va avoir des sujets qui vont être précis, ciblés. Le pont isole un problème technique de mise en œuvre du matériau. Le collage isole une posture créative où on va employer quelque chose qui est préexistant pour lui faire dire autre chose.

On a vu le papier comme matériau de construction. On voit aussi le papier comme moyen d’expression pour donner le sens du mot avec les lettres du mot.
Élève 2 : Le but en fait, c’était de représenter « sincérité » et « hypocrisie » en pop-up. Et moi je suis parti sur cette idée de « sincérité » avec une cible, parce que quand on est sincère, c’est qu’on est vraiment… qu’on dit vraiment ce qu’on pense, donc c’est vraiment comme si on allait droit au but, d’où cette idée de cible, par opposition à hypocrisie que j’avais fait, où les lettres étaient cachées par un système de carrés.

Olivier Mutillod (professeur) : On attend des élèves qu’ils soient ouverts, créatifs, curieux, qu’ils s’intéressent un petit peu à tout et qu’ils appréhendent les éléments qui les entourent, le cadre de vie, les objets, d’une manière un peu exploratoire, expérimentale. Il faut inventer un objet qui n’existe pas ou il faut répondre à une question dont on n’a pas la réponse immédiate. Il faut créer.

Une vidéo
produite par

Onisep Auvergne-Rhône Alpes - Site de Grenoble

Liste des vidéos

Retour en haut