4943 vues

Bac technologique STMG

Le baccalauréat technologique sciences et technologies du management et de la gestion (STMG) d'adresse aux élèves intéressés par la réalité du fonctionnement des organisations, les relations au travail, les nouveaux usages du numérique, le marketing, la recherche et la mesure de la performance, l’analyse des décisions et l’impact des stratégies d’entreprise. Elèves et enseignants nous présentent cette formation.

La série STMG, c'est la série des sciences technologiques, du management et de la gestion. En première, les élèves vont découvrir des nouvelles matières pour eux. L'avantage, c'est que, ils ne partent pas avec des lacunes. C'est tout à fait nouveau pour eux. Ils vont commencer donc à découvrir l'économie et le droit, également le management des organisations. Et puis la science de gestion et du numérique. C'est en sciences de gestion et du numérique en première qu'ils vont découvrir les différents enseignements spécifiques qui se proposent à eux en terminale, donc les ressources humaines et la communication, la gestion finance, le marketing et la spécialité SIG, systèmes d'information et de gestion.

Par exemple, une matière nouvelle, c'est la science de gestion. Cette matière, elle est un peu originale, parce qu'on fait beaucoup de mises en situation, par exemple des négociations d'un produit, aussi on fait beaucoup de projets. Ensuite, on fait du droit, de l'économie et du management, comme manager une équipe.

Alors, l'économie, c'est déjà tous les concepts de base de l'économie. Comment fonctionne une économie ? Quels sont les différents échanges qu'on peut retrouver en économie et ensuite, petit à petit, jusqu'à la terminale, on vient vraiment sur des connaissances un peu plus techniques, liées par exemple au chômage, au commerce international, ou même, les politiques sociales que l'État peut mettre en place. En droit, pareil, en première, on va introduire la notion de droit. Qu'est-ce que le droit ? Et petit à petit, on va faire un peu de droit du travail, avec les droits des salariés. On va faire un peu de droit des sociétés, en découvrant les différents statuts d'entreprise, par exemple.

Ce qu'il y a de différent aussi, c'est que, quand on était en seconde générale, on était plus sur des matières où c'était, leçon à apprendre chez soi, contrôle. Et ici, dans la STMG, on est plus dans une section où on apprend, on développe avec des exemples de la vraie vie, on les développe, on les partage, on donne notre avis. On fait par exemple des débats. Par rapport à ces débats-là, on est noté et ensuite on fait des contrôles pour vraiment savoir si on a bien compris le sujet. Et on avance au cours de l'année comme ça, en cohésion, où tout le monde peut s'exprimer, donner son avis.

En STMG, on travaille beaucoup l'oral, les compétences orales, l'argumentation, mais d'abord à l'oral. Et puis, petit à petit, à l'écrit, les élèves sont souvent en exposé. Il y a beaucoup de travaux de groupe et on est très souvent amenés à travailler en mode projet, en fait. Tout comme ça se fait en organisation, tout simplement.

J'ai réussi à progresser grâce à STMG dans mon expression orale, puisque de base, je suis une fille assez timide, je n'aime pas parler et du coup, en STMG, comme on fait, beaucoup de projets, soit filmés, devant des gens, beaucoup d'oraux aussi. Ça me permet de mieux me sentir et d'être plus à l'aise à l'oral.

- Que pensez-vous de notre entreprise ?
- C'est une entreprise qui est beaucoup dans le numérique. Je sais que vous travaillez avec différentes marques, tout en essayant de baisser les prix pour les revendre.
- Quelle est votre philosophie de travail ?
- Je dirais que je suis quelqu'un de sérieux, rigoureux.

Il y a plus de pratique, il y a plus de mises en situation. Ça veut dire que, si par exemple, je vais dans une entreprise, j'ai déjà su en fait comment calculer, par exemple, les revenus disponibles, comment faire le compte de résultat. Donc ça, on nous l'apprend en gestion, et du coup en situation réelle, je pense que j'aurai plus de compétences que quelqu'un qui est en général.

Dans la série STMG, ce sont des élèves qui sont curieux de la culture technologique, prêts à apprendre comment fonctionnent les organisations. On attend aussi des élèves qui sont prêts à prendre des initiatives pour répondre à des problématiques d'ordre juridique, économique, managérial. Donc, on veut des élèves curieux qui s'intéressent à l'actualité. On attend également des élèves qui ont un goût pour apprendre les nouvelles méthodes de travail. On leur demande de travailler en autonomie, dans un premier temps, de travailler en groupe, être à l'aise avec les nouveaux outils, notamment de la nouvelle technologie, de l'information et de la communication. Apprendre de nouvelles méthodes de travail, aller à la recherche d'informations, prendre des initiatives et construire vraiment une réflexion structurée sur différents domaines.

J'ai aimé comment les professeurs s'intéressaient beaucoup aux élèves, leur manière d'apprendre, la manière de s'investir au projet des élèves, en fait. Je trouve que ça nous a vraiment aidés pour avoir une motivation à travailler.
Ça me plaît parce que la méthode de travail avec les professeurs, que ce soit l'interaction avec les professeurs et avec les élèves, on a une méthode où on est plus en groupe. On est plus dynamiques.

Avoir son bac STMG, ce n'est pas une finalité en soi. La plupart des élèves poursuivent des études dans le supérieur. Il y a en gros quatre grandes possibilités. D'abord, des études courtes ; bac +2, bac +3. En bac +2, en BTS par exemple, pour les anciens, ressources humaines, ils choisissent le BTS SAM, donc support de l'action managériale. Pour les élèves de mercatique, ils choisissent en grande majorité des BTS, comme le BTS NDRC donc négociation et digitalisation de la relation client. Concernant les élèves spécialisés dans la gestion et la finance, la voie classique c'est d'aller en BTS compta gestion et enfin les élèves en SIG naturellement poursuivent soit vers un BTS SIO, système d'information des organisations. L'autre solution, c'est d'aller en BUT, cette fois, c'est en trois ans, le BUT GEA donc gestion des entreprises et des organisations ou le DUT techniques de commercialisation TC. Pour les meilleurs de nos élèves, ça va être la classe préparatoire. Donc, on a des classes préparatoires qui accueillent nos STMG. C'est une très, très bonne formation qui permet justement de préparer les élèves à poursuivre des études longues par la suite. Et on a également une école prépa spécialisée dans la comptabilité, le DCG, qui prépare au diplôme d'expertise comptable, donc DCG : diplôme de comptabilité et de gestion. Une petite minorité va quand même à la fac, à l'université, qui poursuivent leurs études, donc en licence. Mais ce n'est vraiment pas la voie la plus naturelle pour nos élèves.

Une vidéo
produite par

ONISEP Académie de Créteil

Liste des vidéos

Retour en haut