Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 119130 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

ENSEIGNEMENT D'EXPLORATION : MÉTHODES ET PRATIQUES SCIENTIFIQUES

Présentation de l'enseignement d'exploration Méthodes et pratiques scientifiques (MPS), en classe de seconde. Les élèves mèneront l'enquête aux travers des différentes matières scientifiques.

UNE VIDÉO PRODUITE PAR

Enseignement d’exploration Méthodes et pratiques scientifiques Marianne Bertin : Aujourd’hui, les élèves avaient à travailler sur un échantillon biologique humain. Nathalie Brasset : Les élèves ont deux thèmes ici à traiter. Le premier thème, c’est un thème de balistique. Le deuxième thème, c’est un thème de cryptanalyse. Sabine Raufin : Une autre partie d’élèves s’est intéressée plutôt aux cheveux qui ont été retrouvés sur le matelas dans la cabane où a été découvert le cadavre. Notre équipe pédagogique, pour cette année, a choisi d’étudier un thème phare qui plaît beaucoup aux élèves : sciences et investigation policière. Élève 1 : On a travaillé sur une disparition. La disparition de M. Richard Issime. On a fini par retrouver son cadavre dans une cabane avec de nombreux indices : des cheveux, des mégots, un message crypté sur une enveloppe. Par la suite, il y avait de la poudre, une pierre. Nathalie Brasset : On a retrouvé une pierre dans la suite de l’hôtel et on voudrait savoir si c’est cette pierre qui a cassé la vitre. Élève 2 : On part de ce schéma qu’on a fait sur papier, pour le refaire sur l’ordinateur puisqu’on veut voir avec une courbe si une pierre qu’on a lancée peut atteindre la fenêtre. Nathalie Brasset : On a trouvé des messages codés. L’objectif, c’est de décoder ces messages et la méthode employée, c’est la méthode des fréquences. Élève 3 : On a décodé le message qu’on a retrouvé dans le téléphone de la victime. C’est son ex-femme qui lui dit qu’elle veut récupérer la moitié de l’argent qu’il a gagné au loto. Marianne Bertin : Les élèves avaient à travailler sur de l’ADN qui a été retrouvé sur un mégot dans une cabane à côté d’un cadavre. Donc les élèves avaient à comparer l’ADN qui a été extrait de ce mégot avec l’ADN de quatre suspects différents. Élève 4 : On l’a retrouvé sur la scène donc je pense que ça serait plutôt lui. Sabine Raufin : On a étudié la chromatographie sur couche mince de la poudre qui a été retrouvée sur la table de chevet de la suite où a disparu M. Richard Issime. Cette chromatographie avait pour but d’identifier les différents constituants qu’elle pouvait contenir. Élève 5 : On remarque que les deux tâches sont à la même hauteur, ce qui signifie qu’il y a du paracétamol dans la poudre retrouvée. Nathalie Brasset : À partir d’une coupe qu’on appelle une coupe d’étalonnage, qu’ils ont réussi à construire avec des fils de diamètre connu, ils peuvent remonter au diamètre du cheveu inconnu qui a été retrouvé sur la scène de crime. Sabine Raufin : L’option expérimentale MPS permet aux élèves de montrer le lien qui peut exister entre toutes les matières scientifiques, comme les mathématiques, les sciences de la vie et de la terre, les sciences physiques et chimiques et les sciences de l’ingénieur. Les points forts de cet enseignement sont multiples. Le premier, c’est de mettre en évidence le goût et l’aptitude des élèves pour la poursuite d’études scientifiques. Le deuxième, ça pourrait être de développer la curiosité, l’autonomie, l’esprit critique de chaque élève. Et enfin, les élèves peuvent découvrir des métiers des formations scientifiques. Élève 1 : On essaye de réagir plus ou moins comme la police scientifique pour découvrir leurs méthodes. Et puis ça nous permet de voir les méthodes scientifiques en général aussi.