Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 18725 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

DUT GÉNIE CHIMIQUE, GÉNIE DES PROCÉDÉS OPTION BIO-PROCÉDÉS

Agroalimentaire, environnement, cosmétique…les débouchés sont variés pour ce DUT. Une formation pour ceux et celles qui aiment la chimie et la biochimie appliquées aux procédés industriels de transformation de la matière.

DUT Génie chimique, génie des -dés Manuel : Moi j’aime bien tout ce qui est procédés et il y a pas mal de manipulations à faire. Il y a beaucoup d’heures de TP. Charlotte : En génie des procédés, on voit tous les procédés qu’on peut avoir à l’échelle industrielle sur une chaîne de production, donc tout ce qui est transformation de la matière, qu’elle soit chimique ou biologique. Thomas Lendormi : On va partir d’une matière première et on va arriver à un produit fini. Entre les deux, il va falloir transporter ces produits. Donc c’est pour ça qu’il y a des matières comme la mécanique des fluides, où on va dimensionner des pompes ou des ventilateurs pour pouvoir véhiculer des produits. Professeur : Donc là on va avoir le débit d’entrée qui est schématisé ici. Il va effectivement arriver par le haut et il sera modifié par cette pompe. Thomas Lendormi : Généralement ces produits, il faut les chauffer. Donc là on va étudier le transfert thermique. Il faut les faire réagir par voie chimique ou par voie biologique. Donc c’est pour ça qu’on va également étudier de la chimie ou de la biochimie. Manuel : On a de la chimie. Il y en a une partie qu’on a déjà vue au lycée : chimie des solutions, chimie organique. Après il y a des nouveautés, c’est cinétique chimique. C’est pour étudier les vitesses de réaction. On a de la thermochimie. C’est pour voir les différentes réactions en fonction des températures. Et on a de l’atomistique pour étudier la forme des molécules. Thomas Lendormi : Ensuite, une fois qu’on a fait réagir nos produits, généralement on a besoin de séparer les produits qui nous intéressent. Donc on va étudier tout ce qui est filtration, concentration de matière. Charlotte : Sur les installations, on apprend déjà à comprendre le pilote et après on règle les paramètres. Jordan : Sur certains pilotes on va régler tous ces paramètres manuellement, avec des vannes etc. Alors qu’avec d’autres pilotes, ça va être par ordinateur. Thomas Lendormi : Dans l’option bio-procédés, on va utiliser des micro-organismes à l’échelle industrielle, dans le secteur du traitement des effluents et des déchets, en traitement de l’eau, en méthanisation, pour dépolluer. Dans l’industrie agro-alimentaire, on va surtout utiliser des bactéries ou des levures. On va utiliser également des micro-organismes pour produire des principes actifs. Nos étudiants peuvent se tourner vers un petit peu tous les secteurs d’activité : dans le domaine de la cosmétique, dans l’industrie pétrochimique, dans l’industrie nucléaire, dans l’industrie agro-alimentaire et également dans le secteur de l’environnement. Plus souvent, nos étudiants continuent leurs études. Manuel : Si je suis accepté en école d’ingénieur, j’aimerais aller dans une école d’industrialisation ou d’agro-alimentaire. Jordan : Moi, l’année prochaine, je pense continuer sur une licence professionnelle, et ce serait plus dans le domaine du procédé, parce que j’aimerais bien travailler dans les industries agro-alimentaires ou pharmaceutiques.