Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 272574 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

DIAPORAMA SONORE : L'ENSEIGNEMENT

Rencontre dans une école élémentaire avec des Professeures des écoles, un animateur sportif et la directrice

Diaporama sonore : L’enseignement Enseignante : Pour toi c’est quoi un professeur ? Élève 1 : C’est quelqu’un qui nous apprend des choses. Enseignante : Et qu’est-ce que vous avez fait ce matin ? Élève 1 : On a fait des maths, de la lecture Élève 2 : Et cet après-midi, on va faire… Élève 3 : On va faire une activité, on va faire du théâtre, on va faire… Élève 1 : Ouais, on va faire du théâtre, ça va être trop bien. Élève 2 : Et on va se déguiser. M. Chobillon : Moi, ce que je préfère, c’est le contact avec les enfants et leur transmettre du savoir. Le moins, c’est les corrections et faire les carnets. M. Chobillon : Alors, vous allez me calculer 7x30. On a un TNI. Donc en fait c’est un tableau numérique qui est relié à un ordinateur. Au début, moi j’ai été un des premiers à avoir un tableau dans ma classe, donc j’ai été obligé de me former tout seul, d’essayer de comprendre comment ça fonctionnait. Les avantages, c’est qu’on a une banque de données illimitée au niveau des images. On peut passer des films. C’est un tableau qui reste toujours propre, qui est lumineux. Et donc ça plaît beaucoup aux enfants. Nicolas Tixier : Le but du jeu… Élève : Moi je connais ! Nicolas Tixier : Donc taper la balle, soit avec une raquette pour les Cycles 2, soit avec la batte pour les Cycles 3. Première base, ici. Tout le monde la voit ? Première. Deuxième, là-bas. Je suis animateur sportif. Donc j’interviens dans les différentes écoles de Vélizy. À la base, c’est une passion, avant tout. Et ensuite, transmettre des valeurs éducatives et puis surtout ludiques pour que les enfants s’amusent, et surtout le respect d’autrui. Mme Arrondelle : Il faut être sur tous les fronts : le suivi des enfants, les difficultés de violence dans la cour, les parents qui viennent à toute heure parler de leur enfant, les enseignants qui sont face à des difficultés eux-mêmes, qui se posent des questions, qui ont besoin d’écoute. Mme Ceccaldi : On fait toutes les matières, en fait. Les arts visuels : peinture, bricolage, étude aussi de l’histoire des arts. Et puis en musique, ça peut être de l’écoute, éventuellement pratiquer un instrument ou bien chant-chorale. Nous c’est ce qu’on a choisi à l’école. C’est un métier où on est très très libres. On a de la liberté pédagogique, donc on a bien sûr des programmes précis, mais après on a le droit de faire passer toutes les notions de la façon dont on… Enfin, « qu’on veut ». Il faut bien sûr que ça reste raisonnable. On est contrôlés tous les 4 ans, donc là si ça se passe mal, bien sûr on le sait. Mais on est libres, voilà. Et ça, c’est très appréciable. Chorale : Toute la semaine, depuis lundi, j’attends l’samedi, j’attends l’samedi. Et quand c’est samedi, je me dis : « Demain je dors jusqu’à midi ».