Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 87027 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

CONDUCTEUR DE TRAVAUX

Le conducteur de travaux assume la responsabilité d'un ou de plusieurs chantiers de construction (bâtiments, routes, ponts...) sur les plans financier, commercial, juridique, technique et humain. Un poste réservé à des professionnels polyvalents et autonomes.

CONDUCTEUR DE TRAVAUX Franck Albert : Je m'appelle Franck Albert, j'ai 32 ans et je suis conducteur de travaux. Alors le métier de conducteur de travaux, ça consiste déjà à la base de prendre connaissance des travaux qui sont à réaliser. On étudie les plans et on voit les moyens qu'on va mettre en place en matériel et en hommes. Une fois que toute la phase budget est préparée, moi, j'ai toutes les consultations à lancer auprès des sous-traitants et des fournisseurs, pour déterminer les sous-traitants qui vont être mis en place et ceux qui vont travailler avec nous. Tout ça, c'est toute la phase administrative, qui, sur certains chantiers, peut durer un mois, un mois et demi. À la suite de ça, c'est du suivi de chantier. Chaque chantier qui aura une visite, ça a toujours un but bien précis. Ça peut avoir un but, donc une réunion de travaux avec le client, ou un simple problème des fois qu'il peut y avoir sur un chantier, qu'on peut pas résoudre par téléphone, on va se rendre sur place pour résoudre le problème. Après, donc faire une synthèse de tout ce qui se passe, et le rapporter à notre hiérarchie, au directeur de travaux, pour remédier à certains problèmes. Mais même que tu baisses la piste, tu auras jamais l'angle. Tu arriveras jamais à la faire. Je pense qu'au niveau des jeunes qui ont envie de venir, de s'investir dans ce métier-là, les qualités qu'on lui demandera, c'est une bonne méthodologie. Je pense qu'il faut qu'il ait un bon relationnel avec le client, la qualité de savoir gérer du personnel. Il faut aller au contact des ouvriers. Il faut pas qu'il y ait de frontière, il faut qu'il soit disponible vis-à-vis des ouvriers autant que de son client et de sa hiérarchie. Franchement, je te sens soucieux. Explique-moi. Ouvrier : J'ai eu un souci hier. Franck Albert : Je pense qu'il y a une marge d'évolution qui est quand même assez importante dans cette profession. Les portes ne sont pas fermées, au contraire. Un jeune qui en veut, il y a aucun problème, il va réussir.