Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 11705 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

BAC PRO ELECTROMÉCANICIEN MARINE

Généraliste, le mécanicien marine touche à tout ce qui concerne la mécanique à bord des navires : hydraulique, pneumatique, usinage, moteur diesel, électricité etc. afin de pouvoir à tout moment dépanner toute installation à bord et en particulier le moteur. Une formation qui représente un bon compromis pour ceux qui aiment la technique et les voyages. Après un temps de navigation et des formations complémentaires ils peuvent accéder à la fonction d'officier chef de quart.

NICOLAS GROVEL : Le mécanicien embarqué, c'est un généraliste. Il devra toucher à tous les domaines concernant la machine marine, à savoir l'électricité, l'hydraulique, le pneumatique, les moteurs diesel, l'ajustage, le soudage, le tournage, tous les domaines lui permettant de réparer sur place pour repartir. AURELIE : J'ai choisi cette formation parce que comme mon père est marin-pêcheur, je voulais être sur un bateau aussi. Mais je préfère la mécanique, donc j'ai préféré être mécanicienne sur les bateaux. MARC : J'aime beaucoup tout ce qui est technique, tout ce qui est machine, électricité. C'est également un moyen de voyager un petit peu. Ça fait un bon compromis. NICOLAS GROVEL : Dans l'enseignement pratique, il y a la machine marine, qui est composées de diverses matières comme les installations frigorifiques, le conditionnement d'air, les installations hydrauliques, pneumatiques. Il y a également de l'électricité, bien sûr, le nom de ce Bac Pro, c'est Électromécanicien marine. Donc l'électricité comprend l'électrotechnique et l'automatisme. On y voit aussi la gestion de la maintenance. PIERRE : Le moteur, c'est le cœur de l'installation, c'est la base. À côté de ça, on des bancs hydrauliques aux ateliers pour travailler. Ce matin, j'ai travaillé sur un banc d'air conditionné. C'est ce qui va permettre de refroidir l'air ou de chauffer l'hiver les locaux d'un bateau. C'est le métier de mécanicien : travailler et intervenir, dépanner ce genre d'installations. AURELIE : J'ai fait un stage en installation frigorifique pendant une semaine. J'ai fait un autre stage dans un atelier à terre, sur les moteurs diesel marins. J'ai fait un autre stage de 8 semaines sur un porte-containers où j'ai été en Chine et mon tuteur professionnel était un maître électricien. MARC : J'ai fait deux stages de 8 semaines, embarqués, et un stage à terre en tant que frigoriste. Les deux stages embarqués, j'en ai fait un à la pêche, aux Seychelles, et j'en ai un autre autre au commerce sur les car-ferrys. PIERRE : Je suis parti en chalutier industriel en Atlantique nord-est, qui congèle et travaille le poisson immédiatement à bord. J'ai appris à travailler sur tous les auxiliaires. Il n'y a pas que la machine. Il y a des grosses centrales frigos pour les cales à poisson, les grosses centrales hydrauliques. Ça demande la polyvalence de la part d'un mécanicien. MARC : Après le Bac Pro, j'aimerais bien poursuivre mes études comme officier chef de car à la machine. AURELIE : Je voudrais rentrer dans la vie active, trouver un travail, embarqué, et être soit maître électricien soit maître mécanicien.