52698 vues

Visiteuse médicale

Fer de lance de l'industrie pharmaceutique, le visiteur médical fait le lien avec les professionnels de santé qui sont amenés à prescrire des médicaments. Sa mission : informer ces derniers sur les produits dont il assure la promotion.
Je m’appelle Céline et je suis visiteuse médicale.

Je travaille pour l’industrie pharmaceutique, pour un laboratoire sur une zone géographique déterminée. Je visite des médecins généralistes et spécialistes dans le but de leur présenter nos médicaments. Mais également de leur faire prescrire nos médicaments à leur patient.

En tant que visiteur médical, ma mission est de donner une information sur le bon usage du médicament. C’est-à-dire donner des informations nouvelles ou des informations en terme de changement d’autorisations mises sur le marché et le bon usage, que celui-ci ne soit pas prescrit en dehors de ses indications. Ma mission, également, c’est de remonter, par exemple un effet indésirable, dès lors que j’ai l’information.

On a 5-10 voire 15 minutes pour convaincre. Il faut vraiment être très convaincante, très synthétique pour que lorsqu’ils verront leur patient ils pensent à prescrire mon médicament.

Ca repose sur un engagement verbal, sur la confiance et sur la conviction qu’il peut avoir suite à notre entretien de l’intérêt du médicament.
Le plus jubilatoire, c’est lorsque le médecin me dit « miss » avec le nom du médicament ou « j’ai prescrit votre produit ». Lorsqu’il m’identifie à un médicament.

Il y a des comportements à ne pas avoir en salle d’attente, des comportements à ne pas avoir auprès d’un médecin et on s’engage personnellement à les respecter, puisque moi-même au sein de mon laboratoire, j’ai signé un document m’engageant à respecter cette charte de visite médicale.

Une fois qu’on a vu le médecin, on saisit un rapport de visite. C’est-à-dire qu’on précise si on a présenté tel produit, si on ne l’a pas fait, si on l’a invité à une réunion, si on a remis des petits documents annexes.
Ensuite, le soir, toutes les informations sont envoyées à notre société. Ca permet à notre directeur régional d’avoir un œil sur notre activité, mais surtout à nos collègues qui sont sur le même secteur que nous de savoir quel médecin on a vu, à quelle date on les a vus, à quelle date on a notre prochain rendez-vous. D’avoir un échange puisqu’en fait, on travaille ensemble, sans être ensemble au quotidien, on se voit 1 fois par mois, une demi-journée. Donc c’est très peu en fait et on se parle beaucoup au téléphone.

Pour être visiteur médical, il faut passer le diplôme de visite médicale et pour passer le diplôme de visite médicale, il faut être titulaire d’un bac+2.
Pour être un bon visiteur médical, il faut tout d’abord être organisé. Il faut avoir la conviction. Parce que si on n’est pas convaincu que son produit est le meilleur, on aura du mal à convaincre le médecin. Il faut être avenant et être à l’écoute. Et puis la patience, ça s’apprend avec le temps.

Une vidéo
produite par

ONISEP Les entreprises du médicament

Liste des vidéos

Retour en haut