105665 vues

Technicienne conseil vendeuse en animalerie

Le(a) vendeur(se) en animalerie est là pour conseiller au client l'animal de compagnie qui s'adaptera le mieux à son mode de vie et à sa personnalité. Il(elle) doit veiller également à la bonne tenue de son "rayon".
Déjà à la base, j’ai été entourée d’animaux de compagnie.
Delphine Prigent, technicienne vendeuse en animalerie depuis 8 ans.

J’ai découvert dans un magazine d’aquariophilie une annonce pour devenir technicien vendeur en animalerie en alternance, en faisant ce qu’on appelle un contrat de qualification.

L’essentiel du métier est surtout de pouvoir connaître l’étendue des différents secteurs qu’il y a dans une animalerie. On a un gros secteur très souvent d’aquariophilie. On a également une autre sous-famille qui s’appelle les oiseaux et les rongeurs. Les rongeurs, c’est tout ce qui est petit mammifère.

Un technicien vendeur animalerie, aujourd’hui, c’est quelqu’un qui sait en priorité s’occuper des animaux au niveau des soins et de la maintenance. Donc il y a des compétences très techniques à ce niveau là, à savoir comment les nourrir, comment changer les cages, quel soin leur apporter. Même au niveau on va dire sanitaire, au niveau des soins qu’on peut faire physiologiquement sur l’animal. Ca va être quelqu’un également qui va avoir à faire, à beaucoup s’organiser. Ca va être quelqu’un qui aura des notions de gestion, c’est très important, parce qu’on va être amené à devoir passer des commandes, réceptionner de la marchandise, mettre en rayon. Y a pas que le côté affectif avec l’animal, on a aussi tout un côté commerce qui nous prend énormément de temps.

Un bon professionnel technicien vendeur en animalerie, c’est quelqu’un de très motivé, de très dynamique, un très bon gestionnaire de ses compétences et de son temps. Donc c’est quelqu’un qui par amour va transmettre sa passion pour les animaux tout en respectant un vrai savoir technique. C’est-à-dire que le matin, il faut impérativement, qu’avant l’ouverture du magasin, il est fini les soins prioritaires à faire en temps en heure. Et qui les ai fait comme il faut comme responsable qu’il est de la santé des animaux qu’il est entrain de soigner.

Donc tous les jours c’est différent. Tous les jours, on a des choses imprévues qui vont nous tomber dessus. Donc ça peut être des bonnes nouvelles, des naissances dans l’animalerie. Ca peut être des choses un petit peu moins drôles auxquelles il faut s’adapter immédiatement.

A partir du moment où vous êtes dans un métier de commerce et de relation clientèle, tout ce qui est on va dire vie privée, vie personnelle s’arrête au niveau de la porte du magasin. Un état de fatigue, ça n’existe pas. On est tous les jours souriant. On va tous les jours vers le client. Tous les jours, on le conseille de la même façon, même si tous les jours on répète le même conseil, on a toujours un client différent en face de nous. Donc ce client là, il a vraiment besoin de 100% de notre attention.

Hélas, l’animalerie, c’est un métier très difficile. On porte des charges, on porte des sacs de croquettes donc il ne faut pas avoir de problème d’articulation, de problème de dos. Bien évidemment, pas être asthmatique, ni allergique à la poussière. On en brasse tous les jours. Il faut avoir une santé robuste. Garder le sourire et être content d’aller travailler tous les jours avec ses animaux et son équipe. Parce que c’est également un énorme travail d’équipe.

Une vidéo
produite par

ONISEP Educagri Editions

Liste des vidéos

Retour en haut