27811 vues

Professeur documentaliste

Le professeur-documentaliste, ce professeur pas comme les autres, anime le CDI (centre de documentation et d'information) des collèges ou des lycées. Son objectif : rendre les élèves autonomes dans leur accès au savoir.
Professeur documentaliste

Nicolas Dompnier (professeur documentaliste) :

La 1re chose que je fais en arrivant, c'est de passer en salle des professeurs et d'y rencontrer des collègues avec lesquels je vais pouvoir travailler et avoir des actions pédagogiques. Est-ce que demain, je peux venir avec les six gamins et conseiller d'exiger... J'ouvre aussi les portes du CDI assez tôt pour que les élèves puissent l'utiliser. Vous n'êtes pas nombreuses aujourd'hui. Les élèves ont parfois envie de pouvoir entrer dans le CDI avant le début des cours. Le CDI, c'est déjà un lieu particulier pour les élèves. Ce n'est pas le lieu du cours. On fait de la pédagogie et on en fait différemment. On a des petites salles de travail. On a des petits espaces dans lesquels on peut se relaxer, on peut s'isoler pour se reposer, pour lire, pour faire une recherche. Donc, on peut être dans un grand espace et être dans sa bulle. C'est Gallimard. On a l'éditeur. Mon rôle est de travailler avec les élèves pour les inciter à lire, pour leur conseiller de nouvelles lectures, pour les aider dans leur recherche documentaire, leur permettre de répondre aux demandes qui ont pu être faites par des enseignants pendant les cours, pour leur permettre aussi d'avoir un regard plus critique vis-à-vis de l'utilisation de certains outils, notamment d'Internet. L'ordinateur, c'est une grosse partie du métier du professeur documentaliste, parce que c'est l'outil qui va permettre de gérer le fond, de faire les prêts, les retours. C'est aussi une formidable vitrine qui permet de valoriser les travaux des élèves.

Élève :

Permettez-moi de vous écrire.

Élève :

Vous me présentez en aristocrate.

Nicolas Dompnier :

Mon rôle, c'est de guider les élèves vers des ressources. J'ai créé un portail documentaire. La 1re rubrique concerne la recherche des documents, puisque quand on vient dans un CDI, on vient chercher des documents. Mon objectif principal, c'est de développer l'esprit critique vis-à-vis des documents, des informations, des outils qui permettent de retrouver ces informations. Je fais des choix. Le choix de mettre les encyclopédies en premier, parce que j'ai un choix pédagogique qui est d'inciter les élèves à s'interroger sur un sujet avant d'aller sur Internet. Quand on va sur Internet, on va chercher plutôt des informations. Donc, je propose aussi des accès, je guide vers des informations et des ressources. J'ai un rôle pédagogique, donc, je propose aussi des modes d'emploi, des séances pédagogiques, des aides. Donc, c'est pour ça qu'il y a des exercices en ligne, des petits jeux en ligne, des exercices interactifs. Et puis, le site Internet, c'est également un vitrine et donc, je mets en avant certains travaux d'élèves.

On a toujours la petite gargouille de Van Gogh. C'est un travail qui a mobilisé plusieurs enseignants de lettres, d'arts plastiques, une professeure de mathématiques. Je vous laisse faire passer. Vous vous servez. On nous a proposé d'accueillir un écrivain. On a travaillé très tôt avec la bibliothécaire et la professeure de lettres. Déjà, dans le choix des auteurs, dans les lectures à proposer aux élèves. On a regardé des films ensemble.

Le 1er film, c'était un entretien avec l'auteur sur le parvis de Notre-Dame. Ensuite, les élèves ont choisi un personnage et puis, ils se sont mis dans la peau du personnage pour écrire une lettre.

Élève :

Moi, je ne sais toujours pas, monsieur.

Nicolas Dompnier :

Il y a un espace avant et un après. Ça, c'est un travail assez amusant, parce que c'est déjà un premier échange avec l'auteur et c'est un échange autour de l'oeuvre. C'est un échange qui va rester, puisqu'il est documenté et il est riche. La rencontre avec l'auteur, ça a été un grand moment. Moi, je considère ça vraiment comme un cadeau. Pas seulement du métier de professeur documentaliste, puisque ça peut arriver aussi au professeur de lettres, mais je trouvais que c'était un cadeau des enseignants qui peuvent faire de la littérature avec des élèves. Les élèves ont beaucoup lu. Quand on a des élèves du lycée qui viennent emprunter le livre, on leur montre le site des 5e et ils sont vraiment épatés par le travail qu'ils ont fait et ils vont le consulter, parce que c'est aussi une façon de continuer le roman et de le vivre. C'est un poète qui aimait des choses très différentes. Il dit : " J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre, des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse". Pour moi, ça, c'est ce que fais l'écrivain. Le professeur documentaliste, c'est quelqu'un de curieux, pour commencer, qui s'intéresse à la culture, globalement. C'est aussi s'intéresser aux nouveaux outils, en se demandant si ces outils auront une utilité pédagogique. C'est quelqu'un d'organisé. La pédagogie, l'accueil des élèves, la gestion du fond. À la fin de la journée, c'est un peu difficile, mais à la fin de la semaine, du mois, de l'année, on est arrivé au bout de tous les projets qu'on avait mis en oeuvre. Je pense, pour terminer, que le professeur documentaliste, c'est quelqu'un qui doit avoir un esprit critique et qui doit transmettre cet esprit.

Une vidéo
produite par

Onisep Auvergne-Rhône Alpes - Site de Grenoble

Liste des vidéos

Retour en haut