258223 vues

Pharmacien biologiste

Le pharmacien biologiste travaille en laboratoire, où il effectue des prélèvements et des analyses. Métier technique mais aussi relationnel, il est amené à interagir avec différentes équipes médicales.
Mon métier consiste en fait à aider les médecins à poser des diagnostics. Donc, très souvent, la démarche médicale consiste, pour le médecin, à formuler des hypothèses, des diagnostics et nous sommes là pour l’aider dans ses choix, dans ses hypothèses. On confirme ou on infirme telle ou telle pathologie par les prises de sang, par les analyses que l’on peut réaliser.
On touche beaucoup de domaines : l’immunologie, l’hématologie, la bactériologie, la parasitologie et la biochimie. Il y a une sorte d’enquête, une démarche intellectuelle autour du diagnostic qui est vraiment très intéressante.
Au niveau du laboratoire, il y a toute l’activité de prélèvements. Sur les coups de 10h-10h30, je commence à aller voir un petit peu en technique ce qui se passe, vérifier que les automates sont prêts à fonctionner. Les premiers résultats vont sortir sur les coups de 12-12h30. Je vais les valider, c’est-à-dire, contrôler la cohérence des résultats entre eux par rapport à la pathologie des patients. Ensuite, sur les coups de 14h30-15h, il y a toute l’activité de contrôle au microscope. A partir de 17h, les gens viennent chercher les résultats donc commence toute l’activité de conseil et de commentaire de résultat.
Entre temps, j’ai du gérer aussi tout l’administratif, malheureusement c’est de plus en plus lourd, gérer l’équipe. L’équipe est constituée d’abord de secrétaires médicales, de techniciens et de biologistes. Ce côté chef d’entreprise, c’est quelque chose qui est difficile mais intéressant.
On travaille avec des infirmières qui réalisent des prélèvements à domicile, tous les prescripteurs donc différents médecins, médecins généralistes, les spécialistes.
On travaille avec des chiffres, on travaille avec des numéros de dossier. C’est primordial de ne pas oublier qu’on a une personne derrière, que l’on va rendre des résultats, que ces résultats peuvent changer une vie. Donc il faut absolument en être conscient et ne jamais l’oublier.
Je ne suis rentré en pharmacie que pour faire biologie et pas autre chose. J’ai fait mes 6 ans de pharma, j’ai fait mes 4 ans d’internat et je suis sorti pendant 4 ans à l’hôpital où l’on fait de la biologie, de la biologie, de la biologie. On se rend tout à fait utile. Et dans n’importe quelle profession, quand vous vous sentez utile, vous aimez votre profession.

Une vidéo
produite par

ONISEP Les entreprises du médicament

Liste des vidéos

Retour en haut