224181 vues

Orthoptiste

On pourrait l'appeler le kiné des yeux ! L'orthoptiste est un spécialiste de la gymnastique oculaire. Il rééduque les muscles de l'oeil afin de corriger les troubles de la vision des enfants, des adultes et des personnes âgées.
Mon métier est orthoptiste. Au quotidien, je pratique la rééducation visuelle auprès des enfants, des adultes et des personnes âgées.

Principalement, c’est le médecin ophtalmologiste qui m’adresse ses patients, généralement parce qu’il y a des gênes visuels. Ils ont des problèmes de fatigue visuelle, ils ont des problèmes de maux de tête notamment chez l’enfant ou chez l’adulte.
On peut intervenir auprès de l’enfant qui va avoir un strabisme donc une vision moins bonne d’un œil, un œil qui louche et bien on va intervenir dans la rééducation dans le bilan, dans le dépistage également dans les écoles et dans d’autres lieux médicaux sociaux.

Pour la personne âgée, et bien là on va essayer de comprendre pourquoi cette personne a des difficultés, pourquoi elle n’arrive plus à lire son journal, pourquoi elle n’arrive plus à regarder la télévision, pour essayer de comprendre comment on va l’aider, à la fois par la stimulation visuelle, et à la fois par l’utilisation des aides optiques telles que des loupes par exemple.

Après avoir tenté le concours de médecine, que malheureusement j’ai échoué, il a fallu me réorienter. Je me suis tourné tout de suite vers les professions paramédicales. C’est vrai que j’étais attiré par les métiers de soin, le rapport aux gens et de me rendre utile par ce que je faisais par mon métier. J’ai pu passer cet examen. Aujourd’hui, ça fait maintenant 10 ans pratiquement que j’exerce cette profession et je travaille à la fois en secteur libéral et puis en secteur institutionnel plutôt hospitalier.

Les principales qualités d’un orthoptiste, je pense que premièrement c’est l’écoute, savoir quel est le problème finalement du patient et pourquoi il vient. Pour savoir finalement qu’est-ce qu’on va rechercher dans le bilan et savoir qu’est-ce qu’on va mettre en place dans le projet de rééducation. On est un petit peu le coach entre guillemet du patient. On va le guider dans sa rééducation, c’est lui qui va faire sa rééducation. C’est vrai qui va falloir être à la fois patient et puis à la fois optimiste, il faut stimuler, tout le temps stimuler et croire à une augmentation, une amélioration du confort et de la vision.

Ce que j’apprécie le plus dans mon métier, c’est peut-être la diversité. La diversité, à la fois dans les patients que je rencontre au quotidien. A chaque fois, c’est jamais pareil, on n’a jamais une journée qui se ressemble. L’autre chose, c’est aussi que c’est un domaine qui me passionne la vision parce qu’on va pouvoir établir de rechercher un petit peu plus dans ce domaine là et avec les médecins ophtalmologistes, on va travailler ensemble pour essayer de comprendre pourquoi il y a tel ou tel problème.

Une vidéo
produite par

ONISEP

Liste des vidéos

Retour en haut