16223 vues

MC Sommellerie

Un an pour développer sa culture oenologique et apprendre à la partager avec une clientèle. Au programme, la connaissance des vins et des vignobles, les techniques de dégustation, des travaux pratiques en restaurant mais aussi des stages chez des viticulteurs, des cavistes et des restaurateurs.
MC SommellerieSimon (élève):Avec ce vin, je mettrais un Suprême de volaille, volaille de Bresse, avec des morilles et des asperges. Christian Stevanin (professeur):Les connaissances essentielles, en l'occurrence, sont d'abord apprendre toutes les notions climatiques. Ça, c'est l'air. Apprendre les notions géologiques, les compositions du sol, les compositions du sous-sol. C'est important car la notion de terroir sera plus que jamais importante. Notion de cépage, l'origine des raisins, des variétés de raisins, donc l'ampélographie. Connaissance aussi des hommes qui font le vin, car pour mieux en parler, il faut les comprendre et comprendre leur démarche.Simon :On voit aussi les méthodes de dégustation. La dégustation à l'aveugle, c'est quand on a un verre de vin et on ne sait pas ce que c'est. On doit le deviner par différentes phases de dégustation. On a trois stages à effectuer. Un premier stage en septembre, un stage de vendange. Là, on découvre les vendanges et les méthodes de vinification. En décembre, après, on a un stage chez un caviste à effectuer. C'est un stage qui est plus axé sur la vente et la gestion des stocks. À la fin, le dernier stage, c'est un stage en restauration, donc en tant que sommelier. Nathalie (élève):Il faut connaître le maximum de vins. Maintenant, ça dépend de ce que chacun a vu en stage, en cave. On a une carte des vins que nous avons faite au lycée pour le restaurant d'application. Donc, nous nous en servons comme support pour conseiller les gens par rapport au menu qu'ils ont choisi. Bonjour, madame. Bonjour, monsieur.Souhaitez-vous jeter un coup d'oeil sur la carte des vins ?Alexis (élève):Lors du service, en TP, par exemple, nous devons présenter la carte des vins au client et lui faire le meilleur accord mets et vins possible. Le maître d'hôtel nous indique quel plat a choisi le client et nous devons choisir le meilleur vin possible. Ensuite, nous allons lui servir ce vin, le décanter si nécessaire, le carafer, il y a une petite différence.Puis assurer le service du vin tout au long du repas. Ce que j'aime surtout, c'est la connaissance du vignoble. Je trouve ça extraordinaire, tous les vins qu'on peut trouver, la différence de vins et ce que j'aime, c'est surtout aller chez le vigneron qui me présente son vin et me parle de son vin, son terroir. Ensuite, je voudrais partir à l'étranger. Je voudrais vraiment apprendre l'anglais, parce que c'est indispensable dans ce métier. Voyager, rencontrer d'autres méthodes de fabrication, et après, travailler en tant que sommelier ou dans des caves.Simon :J'ai envie d'être sommelier plus tard, dans un restaurant de luxe ou pas.Christian Stevanin:Les débouchés sont nombreux, parce qu'ils ne se cantonnent pas uniquement au métier de sommelier dans une salle à manger, en restauration. Si prestigieuse soit-elle, bien sûr, mais il y a aussi la possibilité d'être caviste, sommelier-caviste, conseiller en vins, chargé de communications pour des grandes maisons, pour une société.Nathalie:Plus tard, je souhaiterais, si possible, avoir mon propre restaurant. C'est pour ça que j'essaie de me spécialiser pour pouvoir assurer un service dans un restaurant en ayant toutes les fonctions.

Une vidéo
produite par

Onisep Bretagne

Liste des vidéos

Retour en haut