38408 vues

Géomètre topographe, Charlotte

Aménagement d'un quartier, tracé d'une route, limites de propriété, dessin d'une base de loisirs, calcul des surfaces d'appartements... le géomètre est toujours le premier à intervenir. Technicien, ingénieur ou expert, selon son niveau de qualification, il remplit différentes fonctions.
Je m'appelle Charlotte Mas, j'ai 24 ans, je suis géomètre dans les TP depuis 2 ans. Les principaux chantiers sur lesquels je travaille sont des chantiers de terrassement, l'assainissement ou de réseau, comme l'électricité, l'eau, le gaz ou les télécomm'. À partir des plans qui nous viennent des architectes ou des géomètres experts, je matérialise, avec des piquets, les cotes des futurs bâtiments ou de la voirie. Les engins, quand ils arrivent, ils savent où passera la voie et à quelle profondeur est-ce qu'il faut se placer. À la fin du chantier, je dois mesurer tout ce qui a été réalisé. On a un appareil de mesure qui enregistre tout ce qu'on a à mesurer, en angles, en distances, sur le terrain, et ensuite, à partir des mesures, je dessine avec un logiciel de DAO les plans qui seront remis au client à la fin du chantier. Moi, je dépends du chef de secteur. Toutes les semaines, il me donne un planning, jour par jour. Après, une fois que j'ai le planning de la semaine, je contacte chaque conducteur de travaux pour savoir ce qu'il a à me faire faire sur son chantier. Suite à ça, je vais rencontrer sur le terrain le chef de chantier, qui lui va me montrer plus précisément ce que j'aurai vraiment à mesurer.

Chef de chantier :

Là, elle est là. Elle vient perpendiculaire. Celle-là, elle vient dedans.

Charlotte Mas :

Les qualités pour faire ce métier, c'est d'être précis, méticuleux. Je dirais surtout d'avoir un esprit de synthèse et un sens de l'organisation assez développé, parce que quand on arrive sur un chantier, il faut qu'on comprenne en un coup d'oeil ce qu'il y a à faire et qu'on s'organise pour être le plus efficace possible, pour faire les mesures sans avoir à changer l'appareil de place plusieurs fois de suite. Être géomètre, c'est un métier qui est possible pour les femmes, parce que c'est pas un métier qui est très physique. Travailler dans le froid ou chaud, c'est pas toujours évident non plus, mais moi, ça me plaît.

Une vidéo
produite par

ONISEP Fédération Nationales des Travaux Publics

Liste des vidéos

Retour en haut