5184 vues

Géomètre topographe, Adrien

Aménagement d'un quartier, tracé d'une route, limites de propriété, dessin d'une base de loisirs, calcul des surfaces d'appartements... le géomètre est toujours le premier à intervenir. Technicien, ingénieur ou expert, selon son niveau de qualification, il remplit différentes fonctions.
Je m’appelle Adrien Fuzeré, j’ai 24 ans. Je suis ingénieur géomètre topographe.
Le géomètre est le garant de la propriété foncière. C’est celui qui délimite les limites de propriété. Ca consiste principalement à reporter la topographie de notre environnement que ce soit en milieu urbain, que ce soit en milieu rural, tout autre type de milieu. C’est reporter cette topographie sur des plans.

Dans le métier de géomètre topographe, il y a principalement deux cursus. Soit on est géomètre topographe, à ce compte là on fait un BTS donc après un bac scientifique, c’est un cursus de deux ans et ensuite on est géomètre topographe. Soit on passe par des classes préparatoires puis une école d’ingénieur pour devenir ingénieur géomètre et c’est ce cursus là qui donne plus tard l’accès à la profession de géomètre expert.
J’ai fait une école d’ingénieur sur Paris. Il y a peu d’école d’ingénieur en France qui forme des géomètres topographe, il y en a principalement trois.

L’une des qualités principales, c’est d’être polyvalent parce que notre métier n’est pas simplement ciblé sur un type d’activité mais on touche à plusieurs domaines. La précision parce qu’on effectue la plupart du temps des mesures de précision donc il faut vraiment être très pointilleux dans nos méthodes de travail.

Ce qui me plaît, c’est d’être à la fois sur le terrain, de travailler sur des chantiers où il y a d’autres intervenants. On n’est pas les seuls à travailler sur un chantier. Cette harmonie, cette ambiance de travail, sur le terrain, me plaît. Il y a tout un travail d’informatique et de traitement derrière un peu plus poussé et ça aussi ça me plaît.

On a des instruments où on peut travailler tout seul. Par contre, on a d’autres types d’instruments où il est nécessaire d’être deux donc là il faut vraiment qu’on soit en très bonne coordination pour ne pas se tromper dans la façon de prendre nos mesures sur le terrain.

J’espère être responsable de projet de plus en plus important. C’est plaisant de pouvoir diriger des projets comme par exemple la responsabilité de géomètre sur une mission qui est très importante à la ville de Montpellier qui est le tramway.
Il est tellement diversifié que trouver une lassitude dans notre activité, c’est difficile.

Une vidéo
produite par

Onisep Occitanie - Site de Montpellier Région Languedoc Roussillon / Midi Libre

Liste des vidéos

Retour en haut