83341 vues

Conseillère Merchandising en répartition pharmaceutique

Les bonbons près des caisses de supermarchés, c'est lui. Les vins du mois en tête de rayon, c'est encore lui. Les présentoirs pour les promos, c'est toujours lui. Le marchandiseur met en scène les produits pour qu'ils soient remarqués... et achetés !
J’ai fait un bac professionnel vente représentation. Ensuite, un BTS force de vente et enfin une maîtrise de cadre des ventes en alternance.
Je travaille pour un répartiteur grossiste pharmaceutique depuis plus de quatre ans. Je suis conseillère merchandising. Ce métier consiste à développer le chiffre d’affaires des pharmacies. Lorsque j’arrive dans une pharmacie, je réalise une étude globale. C’est-à-dire, le matin je fais un entretien au préalable avec le pharmacien sur sa clientèle, son environnement et ses axes prioritaires. Ensuite, je vais directement dans l’espace client, je relève tout l’assortiment. S’il y a des modifications à faire, on propose des recommandations au niveau du flux de circulation par exemple, au niveau de la visibilité de certains meubles que l’on veut mettre en avant. Donc ça va être tout le schéma d’assortiment qui va être refait, le schéma d’implantation.
Dans mon métier de conseillère merchandising, on a besoin d’avoir des qualités, je dirai, commerciales, savoir convaincre le client des recommandations qu’on lui propose. Une certaine autonomie puisque je peux aller dans la Manche comme je peux aller à Versailles. Ensuite, ça demande beaucoup de créativité, faut toujours être à l’affût des nouveautés, de ce qui se passe.
Ce que j’aime dans mon métier, c’est le fait que ça soit jamais la même chose, qu’on apporte une valeur ajoutée au pharmacien ou au client parce qu’on est là et on propose des solutions. Mon avenir professionnel, je le vois plutôt tourné vers un poste de formatrice sur le merchandising ou le marketing.

Une vidéo
produite par

ONISEP Confédération française du commerce Interentreprises

Liste des vidéos

Retour en haut