64958 vues

CAP menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement

Rigueur et précision sont nécessaires pour ce CAP. A partir d'un dossier de fabrication, les élèves apprennent à tracer et à utiliser les machines outils pour fabriquer des portes, des fenêtres, des meubles...
David (élève 2e année) :

Moi, j'ai toujours voulu faire ça. J'aime bien tout ce qui est bois. Fabriquer un meuble, je trouve ça vachement bien. Pour moi, c'est comme donner une vie.

François Philippe (professeur) :

Le fabricant, c'est essentiellement un travail à l'atelier de fabrication, à l'aide des machines et outils. On va travailler sur de la menuiserie bâtiment, sur des portes, des fenêtres, aussi sur du mobilier assez traditionnel, assez classique, mais on ne va pas toucher à tout ce qui est meuble de style. Aujourd'hui, on va attaquer le dessin du vestiaire. D'accord ? Donc, vous avez ici une vue de face, que vous allez reproduire à l'échelle 0,04. Fais attention, parce que là, t'as une ligne brisée. Tu vois ? On a dit qu'on restait sur 15, donc il n'y a pas de problème. À l'atelier, ils arrivent avec leurs dossiers, avec leur fiche de débit et leur plan. À partir du plan, ils vont sortir du bois du magasin à bois et des planches brutes, et ils partent des planches brutes. Donc, ils vont les débiter, ils vont les dégauchir, les raboter. Ensuite, ils vont venir à l'établi pour les tracer. Quand les traçages sont faits, ils repartent sur les machines pour faire tous leurs usinages. Donc, les mortaises, les tenons.

David :

Une tenonneuse, ça sert à faire un tenon pour pouvoir faire un assemblage, pour ensuite relier deux pièces ensemble. On fait une première place pour un 1er tenon, on le retourne et on fait une 2e place. Il faut calculer pour qu'elle soit aux cuts exactes.

François Philippe :

Également, ils font le profilage, donc toutes les formes sur le bois, des moulures, des rainures, des feuillures, toutes les formes nécessaires à l'ouvrage. Quand ces usinages sont réalisés, ils reviennent à l'établi pour faire les assemblages.

Daniel (élève de 2e année) :

On fait un montage à blanc, c'est un montage sans colle, sans rien. Et puis, après, si tout va bien avec les diagonales, on met de la colle et puis on colle tout et après on attend.

François Philippe :

Que ce soit au niveau du traçage ou au niveau du dessin, et au niveau des réglages des machines, il faut avoir beaucoup de précision et beaucoup de rigueur. Je pense que c'est la qualité première.

David :

En techno, on voit surtout la sécurité, parce que c'est important, vis-à-vis des machines, parce que quand on perd un doigt, par exemple, ça ne revient pas comme ça.

François Philippe :

Normalement, avec un CAP, on part sur le marché du travail. En général, on va travailler une entreprise de menuiserie soit de fabrication bâtiment, éventuellement de pose, mais ils ne sont pas poseurs, ils sont surtout fabricants, ou dans des entreprises d'agencement.

Une vidéo
produite par

Onisep Bretagne

Liste des vidéos

Retour en haut