Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 27463 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

COMMUNITY MANAGER JEU VIDÉO

Rencontre avec Théodore, community manager chez un éditeur de jeux vidéo.

UNE VIDÉO PRODUITE PAR

COMMUNITY MANAGER JEU VIDEO Théodore Solari : Je m'appelle Théodore Solari, je suis community manager. Le métier de community manager consiste à partager toutes les informations importantes d'une marque à la communauté qui nous suit, à la communauté de fans, on l'appelle, et ce sur la plupart des réseaux sociaux. Créer du contenu pour la pousser à jouer. Les différents biais avec lesquels on communique, ce sont dans un premier temps les réseaux sociaux, parce que c'est ceux qui sont le plus utilisés actuellement. Ensuite, à côté de ça, on a évidemment les sites officiels de chaque projet, on a les blogs de développeurs, sur lesquels on écrit des articles, sur lesquels on partage les articles des développeurs, les forums officiels mais aussi les forums sur certaines plate-formes. Il y a des mécanismes pour observer, pour surveiller. J'ai des outils aussi qui me permettent de le faire plus simplement. Mais oui, il faut que j'aie un œil sur tous ces médias constamment. C'est un petit peu stressant de parfois se dire : "Ce que je vais écrire là, ce qui va sortir maintenant va être lu par des centaines de milliers de personnes." Mais c'est agréable aussi, mine de rien. Surtout quand on voit des centaines de like sur nos publications. Quelles sont les questions auxquelles on va répondre, qu'est-ce qu'on va poster au final, c'est très large. Ça va être du simple problème habituel de quelqu'un qui n'arrive pas à installer le jeu, ou qui a un problème lorsqu'il lance le jeu, tout comme ça peut être des questions sur où en est le développement du jeu, quand sort le prochain trailer, quand arrive le prochain screenshot, quelle est la date de sortie du jeu, sur quelle plate-forme sort le jeu, ça, c'est les questions les plus habituelles. Et après, on a des questions internes aussi au jeu. Comment fonctionne ça ? Comment on va trouver cette feature-là dans le jeu ou ce point précis ? Est-ce que c'est la même histoire que dans le précédent ? Au final, j'ai l'impression d'avoir bien fait mon travail quand j'ai moins de ces questions-là. C'est que j'ai réussi à transmettre les informations correctement. Quand je rentre chez moi, c'est vrai que parfois, ça m'arrive de pas décrocher forcément. J'arrive et j'ai tendance à avoir envie de regarder si ce que je viens de poster avant de partir du boulot a fonctionné un peu, si j'ai eu de la visibilité, si des gens ont répondu, si j'ai pas aussi... Si on vient de lancer un jeu, par exemple, je peux avoir envie de faire en sorte qu'il n'y ait pas question sans réponse qui soit en attente quelque part, des gens qui sont en attente de vouloir jouer. La façon dont on parle, dont on s'exprime, les mots qu'on utilise, le ton qu'on utilise aussi est super important pour communiquer avec les gens. Je pense qu'il faut que les gens en aient conscience avant de se lancer dans ce métier, parce qu'on peut créer des problèmes à une vitesse folle très facilement, juste avec un mot de travers, ou même une lettre de travers parfois, surtout en anglais. J'ai besoin de parler anglais quotidiennement, c'est la langue la plus utilisée, sur les réseaux sociaux en tout cas, dans le monde en général et sur les réseaux sociaux aussi. J'ai fortement besoin de l'anglais quotidiennement, et d'un bon anglais. Un anglais qui soit précis, avec les bons mots, sans faute d'orthographe, avec une syntaxe correcte. Il y a des milliers de personnes qui voient les messages que je poste quotidiennement, donc il est important que je ne fasse pas d'erreur, parce que c'est l'image de la société qui en pâtirait. Mon parcours de formation, j'ai fait trois ans de game design sur Paris et derrière, j'ai cherché un emploi. Le milieu du game design étant un petit peu bouché en termes de postes, j'ai décidé de me réorienter, j'ai pris une formation par correspondance de community management. J'ai vraiment cherché une formation qui me permettait d'entrer dans le community management. C'était l'aspect marketing qui manquait à ma formation de game designer, qui était plus développeur. Ce que je pourrais conseiller aux jeunes pour travailler dans le milieu des jeux vidéo, c'est que la passion, c'est une bonne chose mais ça fait pas tout non plus. Il faut travailler malgré tout à côté, je pense qu'il y a pas mal de gens qui peuvent se dire que c'est jouer un peu tous les jours, c'est dans ce qu'on aime, donc c'est facile. Après, à côté de ça, ça reste un vrai travail. Plutôt que d'être passionnés et de simplement jouer, nous, on crée aussi derrière.