Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 32985 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

BAC PRO TECHNICIEN EN INSTALLATION DES SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES ET CLIMATIQUES

Le titulaire du bac pro TISEC est un technicien professionnel chargé de la réalisation d'équipements énergétiques et climatiques. Son activité est centrée sur la réalisation d'installations et l'organisation de chantiers dans les domaines de la climatisation, de la ventilation, du thermique et du sanitaire.

BAC PRO TECHNICIEN EN INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES Éric Romère : Nous allons voir des machines qui traitent la génération de chaleur : chaudières, brûleurs... Une partie énergie renouvelable sur les panneaux solaires et la centrale de traitement d'air qu'on appelle CTA dans notre métier. Nous mettons nos élèves face à des machines qu'il va falloir observer, comprendre, régler... On se retrouve face à une formation qui, quand même, en restant dans le domaine énergétique, est assez vaste. Donc, le système énergétique va correspondre à tout ce qui est chauffage. Il y aura une partie sanitaire, aussi. On va traiter de l'eau, la véhiculer, l'amener d'un point A à un point B. Et puis la partie climatique, le traitement de l'air, chauffer, refroidir de l'air pour l'amener à une hygrométrie et une température donnée. Alors, vous avez une sonde qui est dans le panneau et une sonde qui est... Il y a plusieurs technologies de panneaux solaires. L'élève, ici, travaille sur une en particulier. Il va pouvoir comprendre, au moyen de lampes qui vont simuler le soleil, que lorsque le panneau est incliné d'une manière ou d'une autre, on va avoir plus ou moins de chaleur récupérée. Savoir comment elle est véhiculée, comment elle est stockée, et comment finalement, on va pouvoir utiliser le soleil pour chauffer de l'eau. Ici, on voit un élève en situation face à un brûleur fuel. On va simuler une petite panne sur le brûleur et l'élève va devoir, en fonction de ce qu'il a appris, déceler la panne et la réparer. On va aussi avoir besoin de notions de froid. Professeur : Alors, combien ? Elève : 47. Éric Romère : Donc des fluides frigorigènes, des traitements de pompe à eau glacée et tout ce qui tourne autour du froid. Mais il ne faut pas oublier, cette formation reste professionnelle. On va leur apprendre à façonner du cuivre, de l'acier, pour pouvoir raccorder tous ces systèmes. Une fois qu'on aura vu la partie chaud, la partie froid, on va pouvoir aborder toute la partie traitement d'air. Donc, du diagramme psychrométrique au droit de mélange, à voir comment on va pouvoir faire en sorte qu'un air arrive à une consigne déterminée. Cette formation, je la trouve intéressante dans le sens où on aboutit à une diversité d'enseignement qui fait que l'élève va pouvoir, finalement, choisir encore, après cette formation, ce qu'il va faire. J'ai des élèves qui sont maintenant directeur commercial, des élèves qui sont à leur compte en tant que plombier, des élèves à leur compte en tant que frigoriste. On a une grosse partie sur les énergies renouvelables. Je pense que c'est quand même important pour nos élèves qui seront de futurs thermiciens, d'avoir un esprit, très tôt, qui va vers ces énergies renouvelables, de manière à pouvoir, de manière instinctive, proposer du solaire, du bois, de l'éolien... Vous continuerez tout ça dans le prochain TP, d'accord ?