Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 38224 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

BAC PRO CONDUITE ET GESTION DE L'EXPLOITATION AGRICOLE OPTION SYSTÈMES À DOMINANTE ÉLEVAGE

En BAC PRO, on approfondit les techniques vues en BEP : suivi d'un troupeau, mise en place et entretien d'une culture, utilisation du matériel. On y cultive aussi les matières générales avec en particulier de la biologie, de l'économie et de la gestion. Un diplôme pour de futurs exploitants agricoles, même si au départ ils commencent par être salariés.

Anne-Sophie : Pour faire cette formation, il faut aimer être dehors, aimer les animaux, même si on est autonomes. C'est nous qui gérons nous-mêmes notre emploi du temps. Daniel : Ce qui m'a incité à aller dans cette branche, c'est le plein air, parce que j'aime pas être enfermé. C'est une passion. Nicolas : Ce que j'aime, c'est de pouvoir suivre un troupeau. De la naissance à la production laitière. J'aime bien le matériel. Comment utiliser le matériel et la mise en place des cultures. Ludovic : Aujourd'hui, le bac pro, pour moi, c'est l'approfondissement, l'analyse et on en arrive presque à la critique, ce qui est le début du BTS. André Gendrot : Il y a une grosse partie d'enseignement général comme dans tous les bac pro. Français, anglais, histoire-géo, maths, physique-chimie. Un secteur biologie, aussi, non négligeable. Cédric : Surtout en bac pro, la matière la plus importante, c'est la gestion, l'économie. Daniel : Là, on va s'appuyer aussi sur les documents comptables, voir les points qu'on peut améliorer, sur quoi on peut économiser, augmenter le chiffre d'affaires de l'exploitation. Nicolas : On a donc de la zootechnie. C'est là où on voit l'alimentation, la reproduction pour l'élevage laitier ainsi que pour l'élevage porcin. Ludovic : On fait des pratiques, des TP sur le terrain avec des pesées de porcs, des plans de vaccinations. Professeur : Vas-y. Avance-toi. Va doucement. Daniel : On va prendre un produit. On va étudier comment l'appliquer à la vache. Les doses... Anne-Sophie : La phytotechnie, c'est surtout sur la qualité des sols, la mise en place d'une culture, l'entretien. Daniel : On va aller sur le terrain analyser une culture. Après, en cours, on va reconnaître les différentes mauvaises herbes, les classer, savoir quel type de produit utiliser. Anne-Sophie : On apprend à utiliser les outils en classe, comment ça fonctionne, comment ils sont faits, quand les utiliser par rapport au climat, à l'environnement, à la parcelle. Ludovic : On s'ouvre aux nouvelles techniques, aujourd'hui. On parle beaucoup de désherber... Pas de désherber, de biner sans produits chimiques. Cédric : J'ai effectué mon stage en exploitation laitière. J'ai fait la traite, l'alimentation, la mise en place du maïs. André Gendrot : Le bac pro est aujourd'hui le niveau minimum pour bénéficier des aides à l'installation. Daniel : Dans l'avenir, je compte faire du salariat, quelques années, avant de m'installer, si c'est possible. Anne-Sophie : Après, je compte faire un BTS et après, d'abord être salariée et après on verra.