Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 24770 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

BAC PRO TECHNICIEN CONSEIL VENTE EN ANIMALERIE

Le titulaire de ce bac pro travaille dans une entreprise ou un établissement spécialisés dans la distribution d'animaux de compagnie, d'aliments, de produits et d'accessoires d'animalerie. Placé sous les ordres d'un chef de secteur, d'un directeur ou d'un propriétaire de magasin, il exécute ou contrôle l'exécution des tâches techniques et administratives liées à la vente.

BAC PRO TECHNICIEN CONSEIL VENTE EN ANIMALERIE Marie : Les élèves sont chargés de la prise en charge de l'animalerie pédagogique. Ils vont s'occuper de l'entretien de l'environnement des animaux donc le nettoyage des cages et aquariums. Et puis, ils vont aussi être chargés de l'alimentation de ces animaux. Elève 1 : On a trois chinchillas. On a des rats, qui sont là, avec des bébés dedans, normalement. J'aime bien les animaux en général, j'aime bien m'en occuper. J'ai une petite préférence pour les oiseaux exotiques et les reptiles. Marie : Les élèves avaient en charge l'entretien quotidien de l'animalerie. Ils viennent par groupes de quatre à cinq élèves, toute la semaine, par demi-journée, pour s'occuper des animaux. Nettoyer les cages, les terrariums ou les aquariums, donner à manger aux serpents, donner à manger aux lézards, aux oiseaux. Et puis, ils ont aussi donné à manger aux petits mammifères et aux poissons. Elève 2 : On a décongelé une souris, on la fait passer dedans, on lui montre. Dès qu'il l'a vue, il l'attrape et la mange. Il mange une fois par semaine. Marie : Sur la première année, ils vont d'abord apprendre à connaître l'ensemble de la filière, les animaux et le matériel associé, les plus courants, les plus souvent demandés dans les magasins. En première et terminale, ils vont approfondir leurs connaissances sur certaines espèces. On va ajouter d'autres espèces beaucoup moins courantes. On va aborder un côté plus technique du matériel. Elève 2 : - C'est jamais méchant. Elève 3 : - Ah ouais. Elève 2 : Voilà, en fait, ils tiennent bien, ils tiennent même sur le tissu. Marie : On forme des vendeurs qui sont généralistes sur l'ensemble des secteurs. On ne forme pas de spécialistes d'un secteur en particulier. Les élèves doivent connaître l'ensemble des secteurs, l'ensemble des espèces présentes dans ces secteurs, les mammifères, les oiseaux, les poissons avec l'aquariophilie et les reptiles avec la terrariophilie. Ils doivent connaître le matériel et le produit associés à chaque secteur, voire à chaque animal. Ce sont des compétences techniques, il faut connaître les animaux pour pouvoir les vendre correctement, savoir comment s'occuper de l'animal et comment aménager son environnement correctement. Ensuite, des compétences relationnelles, puisque ce sont des vendeurs. Il faut qu'ils soient capables de renseigner correctement les clients. Ils ont aussi des compétences sur la législation animale puisque le bac pro leur donne l'autorisation de vendre les animaux. Il y a une connaissance importante de la biologie animale et aussi de la physique et de la chimie associées aux environnements des animaux. Par exemple, la connaissance de la biologie des poissons et de la même façon, la connaissance des paramètres qu'on appelle physico-chimiques, donc la qualité de l'eau dans un aquarium. A peu près la moitié des élèves continuent sur des BTS, souvent de commerce, approfondir leurs connaissances dans ce domaine-là. Les autres, lorsqu'ils vont travailler, vont travailler soit en animalerie, à peu près 25 % des élèves et les autres 25 % trouvent du travail dans d'autres formes de commerces. Alors l'évolution lorsqu'ils travaillent en animalerie, ils sont d'abord vendeurs, ensuite, ils peuvent devenir chef de rayon pour ceux qui sont les plus motivés et qui s'en donnent les moyens. Et puis pourquoi pas ensuite directeur de magasin.