Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 221455 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

DIPLÔME D'ETAT D'ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

Lucie est en 3ème et dernière année de préparation du Diplôme d'Etat d'Assistant de service social. Elle nous présente l'organisation de la formation et son futur métier...

UNE VIDÉO PRODUITE PAR

Diplôme d’État d’assistant de service social Étudiante : Je suis étudiante en troisième année d’assistant de service social à l’Institut régional du travail social de Basse Normandie. La préparation au diplôme d’assistant de service social, donc qui est un diplôme d’État, se fait sur trois ans. Il y a quatre grands domaines de formation qui sont la méthodologie de l’intervention, l’expertise, la communication et puis les politiques sociales. Voilà. Et donc il va y avoir des matières un peu, des disciplines contributives comme la philosophie, la sociologie, l’anthropologie, la psychologie. La première année, c’est plutôt une année de découverte. Je dirais une deuxième année plutôt d’approfondissement et puis une troisième année où on se professionnalise un peu plus. Voilà. Au niveau de l’organisation aussi, on a un stage chaque année, dans différentes institutions. Quand nous sommes en stage, il y a des temps réguliers où on revient aussi à l’école, où on a de nouveau des apports théoriques et puis on peut revenir sur nos expériences de stages passées. Il y a des échanges avec nos formateurs à l’école, puis des échanges aussi avec les autres personnes de la formation, qui sont assez enrichissants aussi. C’est vrai que le fait de se confronter au terrain, c’est très important parce qu’on va en apprendre sur soi. On va apprendre à mettre en pratique différentes techniques, des techniques d’entretien par exemple, et ça sans mise en situation réelle, c’est un peu difficile de se projeter vraiment dans le quotidien d’un assistant de service social. Puisqu’on va accompagner les personnes par exemple en individuel. Là on accueille la personne. L’écoute est très importante. Et puis c’est des personnes qui font face à des difficultés et le but de l’assistant de service social, ça va être d’évaluer les difficultés de la personne et puis de voir avec cette personne pour construire ensemble un projet d’accompagnement pour que cette personne puisse passer ce cap un peu difficile. Et puis il y autre chose également : il y a tout ce qui est du domaine du collectif. Parce qu’en fait, l’assistant de service social va, sur son territoire d’intervention, repérer des besoins et des demandes des personnes, et suite à ce diagnostic finalement de territoire, va proposer, en direction des personnes concernées, une action collective. Il y a aussi une part importante de travail en partenariat avec d’autres professionnels, donc soit de l’institution dans laquelle on peut exercer, soit d’autres institutions. Je pense que les qualités nécessaires pour s’engager dans cette formation sont… déjà, faire preuve d’une certaine organisation, d’une certaine rigueur parce qu’on nous demande beaucoup de travail. On est au contact de personnes en difficulté et donc il s’agit d’être quand même assez ouvert d’esprit et empathique surtout. C’est une profession où on en apprend tous les jours finalement, donc en fait on sera toujours un peu toute notre vie professionnelle un peu en formation. Voilà, c’est aussi pour ça que c’est une profession qui est très intéressante.