166 vues

Docu-fiction 360°: apprenti dirigeant d'exploitation caprine

Ce film appartient à une série de docu fiction. Un personnage interprète un apprenti et raconte son expérience parmi des professionnels dans leur environnement réel.

Ici, nous sommes dans une exploitation agricole où l’on élève des chèvres. L’apprenti, en BPREA (brevet professionnel responsable entreprise agricole) apprend les bases techniques et économiques pour avoir sa propre exploitation. Ce futur responsable trait les animaux, fabrique le fromage et le vend directement sur place. C’est une activité physique et en plein air, qui demande du savoir faire et de l’expérience pour avoir les bons réflexes avec les animaux et acquérir les bons gestes.
C'est pour ça que c'est important que le maïs qu'on leur donne ici qu'elles le mangent parce que ça fait partie de leur ration. Pour couvrir les besoins qu'elles ont au vue de leur production laitière. A la base j'ai grandi dans un milieu urbain, j'habitais en ville et je faisais des études en informatique. Et l'idée de déménagement de toute ma famille à la campagne ne me plaisait pas du tout. Et puis finalement, j'ai découvert un nouvel environnement. On avait un voisin qui avait un élevage caprin et ça m'a beaucoup plu. Je m'y suis intéressé et donc j'ai décidé de me lancer dans cette voie. Alors j'ai fait un stage chez lui pour être sûr que je ne me trompais pas de voie. Et ensuite j'ai fait un BPREA. C'est un brevet professionnel responsable entreprise agricole, ce qui va me permettre plus tard d'être chef d'exploitation. Alors j'ai pas encore terminé mais pour l'instant c'est top. La Chambre d'agriculture m'a aidé à trouver une structure qui voulait bien me prendre en apprentissage. Et vu qu'il y a une forte demande, si on est motivé on peut trouver assez facilement. Avant j'étais enfermé toute la journée pour étudier et je me suis rendu compte que ce n'est pas du tout fait pour moi. Maintenant je suis dans une activité complète, physique ,en plein air. Je suis à la fois producteur, transformateur et vendeur. Je n'ai pas le temps de m'ennuyer.

On n'a pas droit à l'erreur. La chèvre c'est un animal fragile. Par exemple un excès de céréales peut provoquer de graves problèmes de santé. Donc on se doit d'être toujours vigilant. Mettre la théorie en pratique ce n'est pas toujours facile surtout avec les animaux et c'est avec l'expérience qu'on acquiert les bons gestes et les bons réflexes.

Là on va tirer le lait de la traite d'hier et de ce matin, donc pour récupérer le lait, et pour ensuite le préssurer. Donc là je vais ouvrir la vanne. Ca coule un peu fort

Mes fromages sont une grande source de fierté et je sais que selon la qualité du lait ils seront différents. La qualité du lait dépend surtout de la manière dont on soigne et nourrit mes bêtes. Donc tout est lié. Les pertes de travail très intenses en particulier pendant la mise bas et assister à la naissance des chevreaux ça c'est vraiment extraordinaire. On ne peut pas s'improviser éleveur de chèvres ou producteur de fromages. C'est un métier qui demande des compétences, du savoir faire, et de l'expérience. D'ailleurs plus que de parler de mon métier je préfère faire goûter mes produits.

On arrive à la dégustation. Donc là c'est le point final. Tu sais pourquoi tu t'es levé tôt ce matin. C'est vraiment le résultat final. L'alimentation des chèvres, la traite, le lait, la transformation, le point final c'est ici c'est un résultat on va déguster. Une fois que l'on commence à maîtriser ce que l'on fait, on se rend compte que c'est un métier complet avec des activités variées. On suit toute la chaîne de transformation du produit de A à Z, donc c'est super gratifiant. Je suis très reconnaissant envers l'agriculteur qui a bien voulu me prendre en apprentissage. Il m'a beaucoup transmis à la fois sur le plan technique que sur le plan humain. J'aimerais bien reprendre la structure de mon patron. On en a discuté ensembles et puis aussi j'ai quelques idées pour faire évoluer l'exploitation. Pour conclure je dirais que j'ai fait le bon choix, j'ai une activité complète, j'arrive aussi à privilégier ma vie de famille c'est top. Tout est bien, c'est difficile de faire ressortir quelque chose en particulier. Et puis je dirai à tous ceux qui nous regardent: venez tester ce métier.


Une vidéo
produite par

FNSEA

Liste des vidéos

Retour en haut