1027 vues

Soigneuse animalière

Elodie est soigneuse animalière de mammifères marins. Elle s’occupe de phoques et d’otaries ainsi que de leur environnement. Elle les nourrit, veille à leur état de santé, et entretient et nettoie également leur milieu de vie. Pour cela, elle est amenée à plonger régulièrement dans les aquariums. C’est un travail en extérieur, physique qui demande beaucoup de patience.


Je m'appelle Elodie, j'ai 34 ans je suis soigneur animalier et je m'occupe des phoques et des otaries.

Le métier de soigneur animalier. En fait c'est de s'occuper des animaux et de leur environnement pour leur bien être.
Le quotidien d'un soigneur animalier mammifère marin c'est arriver le matin, voir si nos animaux vont bien, s'il s'est rien passé de particulier pendant la nuit. Ensuite on va préparer le poisson. Après on va s'occuper de tout ce qui est entretien et nettoyage des milieux de vie des animaux pour pas qu'il y ai des transmissions de maladies, qu'on n'en apporte pas, que eux ne puisse pas en transmettre.
On s'occupe aussi de notre système de filtration qui nettoie l'eau de notre bassin. On va devoir plonger.On est tous plongeur professionnel pour nettoyer les vitres et aspirer le fond par exemple.
En tant que soigneur animalier mammifère marin, ce qui va différencier avec les soigneurs classiques c'est qu'on va faire de l'entraînement.Tous les soigneurs vont nourrir leurs animaux et vont pouvoir les observer, voir s'il n'y a pas des petits bobos mais nous on va pouvoir pousser ce check up grâce à l'entraînement. On va nourrir nos animaux en leur demandant des comportements comme ouvrir la bouche pour vérifier l'état dentaire ou aussi se coucher pour voir s'ils n'ont pas des petits bobos etc..
On est obligé de travailler en équipe pour avoir un suivi de nos animaux. Donc on fait des réunions pour discuter. C'est vraiment un travail qu'on ne peut pas faire tout seul.
Notre seul responsable hiérarchique c'est notre directeur. On est tous au même niveau et du coup on a encore plus un travail d'équipe et de collaboration à faire due à notre spécificité.
On est en contact avec de nombreux interlocuteurs, le secteur pédagogique qui va faire nos animations à commenter. Bien sûr avec notre chef hiérarchique pour les décisions majeures. On est aussi en contact avec notre vétérinaire pour notre suivi médical.
La qualité principale pour faire le métier de soigneur animalier c'est aimer les animaux, la patience, la persévérance aussi.
C'est difficile d'avoir accès à ce métier là, aimer travailler en extérieur. Il faut accepter d'avoir un métier physique et aussi de faire des tâches qui ne sont pas forcément très valorisantes comme le nettoyage qui peut être une énorme part du métier.
Une des contraintes majeures du métier de soigneur animalier mammifère marin c'est que ce sont des animaux, ils sont vivants et du coup il n'y a pas d'horaires, ils mangent tous les jours ,ils n'ont pas de jours fériés, pas de vacances donc il y a toujours quelqu'un qui doit être là. Même si l'aquarium est fermé on doit venir pour travailler. On a des roulements bien évidemment pour les gens qui sont là le week end pendant les jours fériés etc.
"A part pour Aly on ne fie pas du tout au pelage puisqu'en fait ils font une mue une fois par an."
Ce que je préfère dans mon métier c'est qu'on a pas de routine. Les animaux ne sont jamais les mêmes, ils changent tout le temps.
En extérieur on a un échange avec le public qui change tout le temps. Ca c'est vraiment génial pour moi. On ne s'ennuie jamais.
C'est un métier qu'on apprend sur le tas. Il y a des gens qui viennent d'horizons très différents.
Après il existe trois écoles de soigneur animalier en France. Mais même si on ne fait pas ces écoles là on peut quand même avoir accès au métier de soigneur animalier, ce qui est fondamental ce sont les stages.Ça donne une idée de la réalité de ce métier c'est à dire ce n'est pas des animaux sauvages ils sont mignons certes mais ils sont aussi potentiellement dangereux et on est confronté quand même de temps en temps à des risques d'agression. Il faut en avoir conscience et je pense que tant qu'on n'a pas expérimenté, on ne s'en rend pas vraiment compte.

J'ai fait un bac scientifique, ensuite je suis partie à l'université pour faire une licence de biologie marine. Ensuite j'ai fait un master 1 d'écologie biodiversité et évolution. Tout au long de mon parcours, j'ai fait pas mal de stages en aquarium ou en parc zoologique.
Généralement les perspectives d'évolution pour le métier de soigneur animalier c'est de devenir chef d'équipe et après chef animalier.
"Les phoques, ils rebondissent sur leur ventre. Si vous voyez que ça court et que ça escalade des montagnes, c'est une otarie."

Une vidéo
produite par

Seaquarium

Liste des vidéos

Retour en haut