52340 vues

Maraîcher bio

Sans lui, pas de beaux légumes frais dans l'assiette. Le maraîcher cultive les légumes en plein champ ou sous serre. Un métier en contact avec la nature, moins physique grâce à la mécanisation, mais qui nécessite toujours rigueur et attention.
Je m’appelle Patrice. J’ai 38 ans. Je suis maraîcher en agriculture biologique. Je suis le gérant d’une exploitation agricole de deux hectares de maraîchage dont une partie sous serre et j’ai donc le statut d’exploitant agricole. Avant tout en agriculture biologique, c’est le travail de la terre sur laquelle on va semer des graines pour avoir des végétaux. On va suivre ces cultures tous les jours, les protéger des invasions de prédateurs et les accompagner tout au long de leur développement. On a plusieurs types de commercialisation, soit des circuits longs où l’on passe par des intermédiaires ou alors on fait aussi de la vente directe où l’on rencontre directement le particulier. Je travaille avec plusieurs personnes au sein de l’exploitation, donc des gens qui m’aident dans mon travail quotidien. Les principales qualités pour exercer ce métier, c’est avant tout de la passion. On a besoin de connaissances dans tous les domaines que ce soit agronomique, que ce soit au niveau de ce qui se passe dans un sol donc dans la terre, au niveau du végétal, au niveau des parasites, tout est important. C’est aussi appréhender le végétal, le ressentir, savoir quand il a soif, quand il a besoin de quelque chose. Les contraintes de notre métier, c’est comme depuis toujours, les mêmes contraintes que nos parents, grands-parents, ce sont les contraintes climatiques, les aléas du milieu naturel. Mais en plus ce qui est assez récent, ce sont les contraintes économiques. Aujourd’hui, notre plus grand problème, c’est le manque de valorisation de nos produits. Les prix du marché correspondent de moins en moins à nos prix de production. Il faut devenir de plus en plus performant pour compenser toutes ces contraintes. Ce que j’aime dans ce métier, bien sur c’est le contact avec la nature. C’est d’une graine à arriver à obtenir un fruit, de la voir se développer. Rien que quand on réussit un beau semis, c’est vivre une magie grâce à la nature. Ce qui m’a donné envie de faire ce métier, c’est l’immersion depuis tout petit dans une famille d’agriculteur. J’ai fait quelques années de fac biologie. Mais après j’ai voulu m’installer en tant qu’agriculteur, je suis passé par un brevet de technicien supérieur agricole. A l’avenir, ce que je souhaiterai, c’est bien sur continuer ce métier, être toujours dans l’agriculture biologique et faire venir le consommateur sur notre exploitation et lui expliquer beaucoup plus comment on travaille et ce qu’il mange. C’est très important de leur expliquer notre travail, ça me tient à cœur.

Une vidéo
produite par

Onisep Occitanie - Site de Montpellier Région Languedoc Roussillon / Midi Libre

Liste des vidéos

Retour en haut