30501 vues

Conductrice de remontées mécaniques

Éloïse est conductrice de remontée mécanique. Un oeil sur son écran de surveillance, l'autre sur les télécabines, elle doit s'assurer du bon fonctionnement des remontées et de la sécurité des personnes qui les empruntent chaque jour. Quelque soit le temps, ce professionnel de la montagne accueille les skieurs, vérifie les forfaits, effectue les opérations d'embarquement et de débarquement.

Je m'appelle Éloïse, je suis conductrice du Jandri Express des Deux Alpes. Notre journée type va être de s'assurer de la sécurité des personnes transportées sur la remontée mécanique. Dès le matin on a plusieurs contrôles à faire sur la remontée. Tout le long de la journée, on va être là aussi pour vérifier que tout se passe bien dans chaque gare. Sur un appareil comme ça on a trois gares une en bas de la station, une ici et une à 3200.

On peut avoir différents problèmes sur l'installation. L'installation peut s'arrêter tout seule. Donc là on va le considérer comme une panne. Ici on a un écran qui va nous donner le motif de la panne. On fait un petit peu de maintenance sur l'installation, on va réparer des cabines, fermetures de portes par exemple. Souvent les skieurs nous les dérèglent en positionnant mal leurs skis dans la cabine.

Donc au niveau des ouvertures ou des fermetures, les portes vont se bloquer ou se dérégler. On est amené à les réparer. Notre poste de surveillance, normalement il est dehors puisqu'on doit être à l'accueil du client.

On doit être là si les clients ont besoin de nous. Après il y a certains moments où on est obligé d'être au pupitre pour voir si tout se passe bien quand même. Généralement si quelqu'un est dans le pupitre, il y en aura toujours un quand même dehors à l'accueil client. Ou pour la montée ou pour la descente.

Nous sommes amené à travailler avec les moniteurs de ski. Les pisteurs travaillent avec vous également., mais on fait partie de la même société.

Et après on a d'autres collègues de travail sur les remontées mécaniques. La maintenance également, les électriciens... La collaboration principale avec les pisteurs ça va être le transport de blessés. Généralement eux font un secours l'été sur le glacier pour descendre le blessé. Ils vont passer par notre remontée mécanique et ça va être nous qui allons faire la liaison entre l'ambulance à la station et le blessé à descendre. C'est principalement du travail saisonnier. Donc ça va être tous les jours. On travaille et vacances scolaires et week ends.

Au départ, j'étais vigie d'un télésiège fixe. Ensuite j'ai rapidement monté les échelons car le métier m'intéressait. Le contact avec la clientèle, les contrôles à faire sur les installations. Donc je suis passée conductrice d'un télésiège fixe. Ensuite j'ai passé mon permis de télésiège fixe. Ensuite je suis passé sur un télésiège débrayable. J'ai passé également le permis et aujourd'hui je me retrouve conductrice d'un télécabine sur la station des Deux Alpes Mongie. Je suis restée toujours aux Deux Alpes. J'ai atteint l'échelon le plus haut qu'on peut avoir sur les remontées mécaniques.

Je suis arrivée ici toute petite et j'ai toujours vu mes frères et mes parents travailler dans le métier de la montagne donc j'ai voulu un peu faire le même parcours. Pourtant j'ai un BEP secrétariat à l'origine mais ici on a tellement un beau bureau, travailler à l'extérieur c'est ça qui me plaît en fait d'être dehors et de pouvoir rencontrer plein de gens.

C'est quand même très touristique donc on rencontre de tout et c'est très très intéressant.

Une vidéo
produite par

ONISEP

Liste des vidéos

Retour en haut