6823 vues

Ingénieur d'études

Il y a un petit coup de poker à faire certains essais et à voir si son intuition était bonne.
Je m’appelle Guillaume Derieux. J’ai 26 ans. Je suis ingénieur études.
Je travaille dans une société qui fabrique des plaquettes de frein.
Mon travail consiste à développer de nouveaux produits, ce qu’on appelle la formulation. C’est-à-dire déterminer les mélanges que l’on doit faire entre nos matières premières pour atteindre nos objectifs de frottement, de bruit, d’usure et également de faisabilité au point de vue technique.
Une seconde partie de mon travail consiste à fournir des pièces prototypes aux clients, donc des petites séries de plaquettes de frein.
J’ai 6 techniciens qui travaillent pour moi, qui sont responsables de la fabrication des pièces, du contrôle des pièces et également de la gestion de l’atelier prototype.
Au niveau de ma formation d’ingénieur, le point essentiel que je retiendrai c’est qu’on nous a appris à apprendre et appris à s’adapter ce que j’ai fait dans les stages et également en arrivant ici.
Il faut sans cesse trouver des formulations nouvelles, des mélanges nouveaux. Donc sur ce point là, il y a un petit côté ludique mais comme ce n’est pas une science exacte, il y a un petit coup de poker, je dirai, à faire certains essais et partir un soir en se disant « là, je crois que j’ai trouvé une bonne idée. Demain, je verrai si mon intuition était bonne ».
Ce que je trouve particulièrement intéressant dans mon métier, c’est de partir avec la technologie et les matériaux en place et de faire évoluer ça de façon à avoir des produits qui posent moins de problème d’un point de vue matériel, d’un point de vue qualité et environnement.

Une vidéo
produite par

ONISEP

Liste des vidéos

Retour en haut