Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 190511 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

TECHNICIEN EN ÉLECTRONIQUE ANALOGIQUE

Le technicien en électronique répare, installe ou fabrique de nombreux produits : appareils audio-vidéo, électronique médicale, instruments de mesure, électronique automobile, systèmes de navigation... Très souvent assistant de l'ingénieur, on lui demande de multiples compétences.

Bonjour, je m’appelle Elisabeth et je suis technicienne électronique. Mon métier c’est assez vaste, assez polyvalent. C’est-à-dire qu’on démarre au début du développement du radar donc nous avons des spécifications du client, en général qui sont des militaires. Donc nous, nous occupons des cartes qui génèrent les fréquences puisque le radar fonctionne avec un envoi de fréquences au niveau d’une cible et la fréquence revient vers le radar. Donc nous nous occupons des cartes qui génèrent les fréquences et qui reçoivent les fréquences cible. Nous travaillons sur les cartes une fois qu’elles sont conçues, mais en amont de tout ça nous avons un travail de développement et de conception qui est au niveau du composant électronique et des fonctions élémentaires. Tout d’abord à partir des spécifications, nous allons démarrer avec un synoptique, c’est-à-dire des petites boîtes. Nous allons définir les fonctions grossières qui vont être intégrées dans les cartes. Une fois qu’on a défini ces fonctions, on va choisir les composants qui vont servir à les réaliser. On va faire une saisie de schéma informatique. A partir de là, éventuellement, on va faire des maquettes pour tester les fonctions, voir si ça correspond à ce qu’on veut et puis tout ça va partir en fabrication. Et quand les cartes vont revenir, on va les tester, regarder si tout correspond et puis éventuellement faire des réglages. Y faut pas avoir peur de se lancer dans des choses qu’on ne connaît pas, il faut aimer innover. Il faut être autonome parce qu’on est souvent amené à travailler tout seul et à prendre des décisions. Ce que j’aime et ce que j’apprécie en particulier dans ce métier, c’est les défis techniques et l’appréhension des nouvelles technologies. Alors j’ai fait un DUT génie électrique option électronique en région parisienne. J’ai commencé à y travailler suite à mon stage de fin d’étude, ensuite je suis allée sur Brest pour travailler toujours dans le même type de service et dans le même groupe. Et puis maintenant je suis à Pessac près de Bordeaux. Alors l’évolution du métier, en fait, ça dépend de chacun. Moi, comme je préfère rester dans le développement, ça va être continué sur ma lancée et puis éventuellement devenir ingénieur de développement. Après, éventuellement, on peut aller dans d’autres services : les bureaux d’études, l’intégration des radars.