Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 163298 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

SAPEUR-POMPIER

Des accidentés de la route aux incendies, en passant par les interventions domestiques (chat perché dans un arbre, nid de guêpes dans le grenier), les pompiers sont sur tous les fronts.

UNE VIDÉO PRODUITE PAR

Je suis sapeur-pompier professionnel dans l’Essonne. Ca va faire quasiment un an que je suis affectée dans cette caserne et j’ai commencé la formation en 2008. On prend notre garde à 7h30. Après on a un planning prédéfini. En général, le matin on fait les vérifications des engins, ensuite on part au sport. On rentre, on fait une manœuvre soit incendie, soit secourisme. L’après-midi, on se rassemble et selon la manœuvre qu’on a fait le matin, on fait l’autre. Ensuite, on fait un sport collectif ou individuel. Et à 17 heures-17h30, on est libre. Bien sur sans oublier les TIG (Travaux d’intérêt généraux) et le travail dans les services. Les missions principales du pompier, ça va être le secours à victime avec les véhicules de secours et d’assistance aux victimes. Que ce soit pour personne blessée, personne malade, aider des personnes âgées à se relever, fractures, luxations. Ensuite, il y a le côté incendie qui est un petit pourcentage par rapport au reste. Incendie avec les gros camions, les FPT, fourgons pompe tonne. J’ai commencé par passer l’attestation de formation aux premiers secours, donc l’AFPS. Ensuite, ça m’a donné envie de continuer sur la formation aux premiers secours en équipe, qui m’a donné envie d’entrer pompier volontaire et de là j’ai passé mon concours professionnel et suivi la formation professionnelle. On demande aux pompiers d’être dynamiques, motivés et persévérants dans le travail qu’on doit fournir. Persévérant, surtout le côté physique, faut jamais abandonner, c’est l’entraînement qui finit par payer toute façon. En tant que personnel féminin faut faire au mieux pour que ça ne se voit pas. On essaie de faire tout ce que les autres font, on doit être capable de faire tout ce qu’ils font. Il y a des interventions comme avec les personnes âgées ou les femmes enceintes que la victime apprécie que ce soit un personnel féminin. Les collègues aussi apprécient qu’il y ait un personnel féminin dans l’équipage. On demande aux pompiers d’être prêts et être capables de décaler, de partir en intervention à n’importe quel moment, c’est-à-dire autant en pleine journée ou en pleine nuit. Et être capable d’effectuer la mission demandée. Faut avoir envie d’aller aider les gens. Il n’y a pas que des mauvais moments, bien heureusement. C’est rare aussi, mais ça m’est arrivée d’assister à un accouchement, ça je pense que c’est la plus belle reconnaissance on va dire dans ce métier.