Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 539963 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

PROFESSEUR DES ÉCOLES, GUILLAUME

Instruire l'enfant et commencer à lui donner des méthodes d'acquisition des connaissances : c'est l'affaire du professeur des écoles. Un véritable généraliste de l'enseignement.

Je m’appelle Guillaume Cerqueira, j’ai 26 ans et je suis professeur des écoles en classe de maternelle. J’ai une licence sciences de l’éducation. Aujourd’hui, on demande plus. On va demander un master du métier de l’enseignement pour pouvoir passer le concours. On a des programmes officiels qui nous fixent exactement les compétences qu’on doit atteindre à la fin de l’école maternelle ou à la fin de l’école élémentaire et c’est sur ces compétences là qu’on va baser tous les apprentissages de l’année. Disons que le détail réellement de ce qu’on va faire dans chaque séance, là c’est plus au cours de l’année. On va programmer, certains fonctionnent sur la semaine, d’autres sur deux jours. C’est notre liberté pédagogique. On va faire une programmation de l’écriture pour en arriver par exemple en maternelle à écrire en attaché à la fin de l’année de grande section. On va aussi programmer tout le travail de pré lecture qui va conduire les enfants l’an prochain à lire au CP. On peut très bien aussi travailler qu’avec des grands groupes, c’est la liberté pédagogique. Mais après on a un cadre et le cadre est fixe et il est réglementaire donc on est obligé de s’y référer. Moi ce qui m’attire, c’est l’acte d’enseigner. C’est vraiment transmettre des savoirs, apprendre à lire, apprendre à écrire. Il y a aussi le contact avec les enfants, parce qu’on peut aussi enseigner en collège ou en lycée. Personnellement, j’étais plus attiré par la maternelle, l’élémentaire, des enfants un peu plus jeunes, un peu plus spontanés. Le directeur n’est pas un supérieur hiérarchique mais c’est quand même la personne à qui on va parler de tous les projets, tout ce qui va toucher l’école, les relations qu’on peut avoir avec les parents, les litiges ou les sorties. C’est un métier où on est en contact avec l’humain toute la journée. Donc là aussi, je pense qu’il faut avoir la capacité d’écoute, d’attention, d’être assez patient. L’organisation parce que prévoir une année d’apprentissage, se fixer des objectifs, les respecter, ça demande de l’organisation. C’est du travail quotidien. L’enseignement, ça me plaît, c’est ce que je veux faire, j’aime enseigner.