Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 171670 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

POISSONNIÈRE - VENDEUSE AU RAYON MARÉE

Le VRM vend les produits de la mer. Il contrôle la qualité, la fraîcheur et prépare son rayon en attachant un soin particulier à la présentation. Il veille au respect de la chaîne du froid ou des règles d'hygiène. A la demande, il prépare le poisson : écaille, vide, lève les filets, ouvre les coquillages. Il guide aussi les clients dans leur choix, recommande des accompagnements, des temps de cuisson.

Je suis poissonnière dans un supermarché. Je commence à 6 heures le matin. J’élabore mon rayon donc je mets la glace sur mon étal. Je fais mes murets, j’installe mes crustacés, mes filets. Je termine par mes entiers. Je pense qu’il faut avoir un rayon qui soit tout d’abord agréable donc il faut jouer avec les couleurs. Il faut que ce soit net, il faut que ce soit propre, il faut que ce soit irréprochable. Ensuite, c’est l’ouverture du magasin donc je vends mes produits. Des poissons, il y en a énormément. On a une gamme très élargie et il faut pouvoir aider les gens à connaître un petit peu mieux toute cette gamme. Ils veulent des idées-recettes, des façons de préparer leur poisson un peu différentes. On fait les filets, on nettoie le poisson, on le vide. Pour ne pas dénaturer le produit, il faut être délicat. L’après-midi, on s’occupe essentiellement de préparer les commandes pour le lendemain matin pour le rayon traditionnel et le rayon libre-service aussi. On est 5 au total. Il y a la responsable de rayon, il y a le manager référent, c’est-à-dire que c’est la personne qui forme les poissonniers et puis nous sommes 3 vendeurs. J’ai commencé par un remplacement d’été et puis j’ai continué. J’ai eu la chance d’être prise, ça fait 12 ans que je suis ici. J’apprends encore tous les jours énormément de choses. J’adore mon métier. Je le dis souvent, on rigole, ce n’est pas un métier, c’est une passion. Le métier de poissonnier est très contrôlé. Il faut qu’il y ait une hygiène parfaite. Au niveau administratif, remplir tous nos papiers de suivi de nettoyage et de désinfection. C’est un métier où il faut être très dynamique parce que le matin, c’est la course, c’est physique. Il faut porter les caisses, pousser les bacs, pelleter, mettre les mains dans la glace ou dans l’eau, ce n’est pas un problème. Au fil du temps, on s’habitue, les mains sont habituées à ça. Quand le client arrive, il faut vraiment qu’il soit impressionné et quand on a les compliments derrière, on est content. Quand le client nous dit : « Votre rayon aujourd’hui est superbe, il y a du choix, on voit que s’est fait avec goût », ça fait plaisir.