Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 130262 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

PARCOURS DE BTS COMMUNICATION EN APPRENTISSAGE

Anne est apprentie assistante de communication dans le cadre du BTS Communication. Elle nous parle de son parcours en alternance.

UNE VIDÉO PRODUITE PAR

Bonjour, je m’appelle Anne. J’ai 21 ans. Je suis en BTS communication en apprentissage dans une entreprise qui fait de l’aménagement de poste pour personnes sourdes en entreprise. J’ai passé un bac littéraire. Au départ, je voulais m’orienter vers la communication visuelle donc j’ai fait une mise à niveau en Arts Appliqués, en MANAA. En fait pendant cet MANAA, je me suis rendue compte que la communication visuelle ce n’était pas exactement ce qui me correspondait et je voulais plus m’orienter vers tout ce qui était stratégique. Donc j’ai fait un BTS communication des entreprises. Au niveau des matières, il y a les matières générales, donc économie, droit, le français c’est plus inclus dans culture de la communication. Le projet de communication c’est tout ce qui est stratégique en fait, qui nous aide à monter un plan de communication à savoir à qui on parle, pourquoi, qu’est-ce-qu’on leur dit. On travaille aussi un petit peu le marketing. Celle que je trouve la plus intéressante, c’est la veille opérationnelle. C’est une matière qui nous apprend à surveiller le marché de l’entreprise, à voir un peu les évolutions des concurrents, les évolutions technologiques qui pourraient influer sur les décisions stratégiques de l’entreprise. - Jacqueline Carraz (Enseignante en Cultures de la Communication) Anne s’est vraiment appropriée les techniques de communication. - Christian Lassalle (Enseignant en Relations Annonceur) On sent quand elle fait des projets qu’elle les mène. Ce n’est pas un profil scolaire au sens c’est l’étudiante rêvée. C’est quelqu’un qui sait s’impliquer aussi dans l’entreprise et qui sait mettre en place les synergies. La difficulté de notre entreprise c’est qu’elle évolue dans un milieu qui n’est pas très connu. Mon métier c’est de faire en sorte que l’entreprise soit plus connue qu’elle l’est actuellement et aussi de faire en sorte que la communication interne, c’est-à-dire, entre tous les acteurs qui évoluent dans l’entreprise soit à son maximum. Je travaille avec la responsable communication, qui est responsable du service, qui est ma tutrice. Je travaille aussi avec l’infographiste et le webmestre quand il s’agit par exemple de mettre en forme les news letter ou produire d’autres outils de communication comme des flyers, des triptyques, etc. On travaille pour des personnes sourdes et malentendantes. Mais on travaille aussi avec des personnes sourdes ou malentendantes. Je fais aussi une revue de presse interne qui permet à toute l’équipe de direction de prendre des décisions stratégiques en fonction de l’évolution du marché et des concurrents. Et je suis aussi chargée de l’organisation de certains évènements. J’étais la première apprentie dans l’entreprise. Au départ, les gens ne savaient pas trop pourquoi j’étais là qu’une semaine sur deux. Ils ne comprenaient pas trop comment ça marchait. On arrive pour son premier emploi dans une entreprise qui travaille dans un secteur d’activité qu’on ne connaît pas du tout. On est la plus jeune ici. Et c’est vrai que j’ai un petit peu mis du temps à trouver ma place et à montrer ma légitimité malgré mon jeune âge et le fait que je n’ai pas d’expérience. L’intérêt dans ce BTS, c’est que ça marche beaucoup avec le retour d’expérience. En cours, on a le retour d’expérience des professeurs qui ont été professionnels avant mais on a aussi un apport par les autres apprentis qui sont dans notre promotion qui ont pu déjà rencontrer les thèmes sur lesquels on tombe en cours dans leur vie professionnelle donc c’est très enrichissant dans les deux sens. L’apprentissage, c’est clair qu’à la fin de la formation, on arrive avec le diplôme plus les 2 ans d’expérience professionnelle pendant lesquels on a acquis une maturité professionnelle qui est difficile d’avoir juste avec des stages. Quand certains sont en vacances, nous on va au boulot. De ce côté-là c’est un peu difficile au début mais après quand on est motivé, qu’on aime ce qu’on fait, ça passe tout seul.