Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 621 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

PARCOURS DE BTS COMMERCE INTERNATIONAL EN APPRENTISSAGE

Corine est aujourd'hui commerciale export en distribution de matériel médical. Elle nous parle de son parcours en alternance du BTS Commerce International à son Ecole Supérieure de Commerce.

Bonjour, je m’appelle Corine. J’ai 25 ans. Je suis commerciale export chez un distributeur de matériel médical depuis trois mois. Après avoir obtenu mon bac scientifique européen, j’ai fait 2 ans de fac de droit. Je les ai trouvés un peu trop théoriques. En fait, j’ai découvert le BTS commerce international lors d’un forum, c’est vraiment un hasard. Donc j’ai arrêté la fac, je me suis inscrite à ce BTS. J’ai donné mon CV à cette école qui m’a trouvé une entreprise qui était distributeur de matériel de laboratoire. Puis, j’ai démarré ma formation de BTS. Après mes deux années de BTS, j’ai décidé de faire une école de commerce, parce que le BTS amenait à un métier d’administration des ventes et je voulais plus être en contact avec les clients, voyager donc j’ai décidé de faire une école de commerce pour être chef de zone export, commerciale export. Donc j’ai fait l’INSEC en trois ans en alternance aussi parce que j’avais bien apprécié le rythme et puis le fait d’allier l’expérience et la théorie. J’ai fait mes cinq années d’apprentissage dans la même entreprise, dans le même service où j’ai pu évoluer. Pendant mes 2 années de BTS, j’étais assistante export. Puis après mes 3 ans à l’INSEC, j’étais commerciale export. - Mathias Berahya-Lazarus (Directeur Général) Oui, c’est moi qui aie recruté Corine. Nous avons déjà eu des salariés en apprentissage donc pour le coup qui ont fait une partie de leur scolarité parallèle entre leur établissement et notre société. On était assez familier avec ce mode de fonctionnement et on savait que ça donnait effectivement des gens qui au terme de cette formation étaient particulièrement qualifiés. Mon métier de commerciale export consiste à vendre à l’étranger donc à exporter. C’est aussi de se déplacer à l’étranger, voir le réseau de distribution, les potentiels clients en fait. C’est surtout beaucoup de prospection. Le matin quand j’arrive au bureau, je regarde mes emails, je traite les demandes de mes clients. Après, je peux recevoir un client en magasin comme en salle de réunion. Parfois, j’ai aussi des réunions avec mon responsable, voir la stratégie qu’on va mettre en place sur certains pays. Après je traite tout ce qui est appels d’offres internationaux. Puis, en fin d’après-midi, j’ai souvent des formations produits parce qu’un bon commercial doit connaître tous les produits techniquement parlant pour pouvoir bien les vendre. Il faut aussi connaître la partie logistique derrière ; combien ça va coûter, s’organiser pour le transport. J’ai choisi ce BTS en particulier parce qu’il y a la pratique de plusieurs langues étrangères. Le fait que ce soit très technique, on t’apprend vraiment un métier. Ca a été une vraie continuité logique parce qu’en fait en école de commerce on retrouve quasiment les mêmes matières qu’on a fait en BTS avec d’autres matières de spécialité plus approfondies. Je trouvais que c’était plus judicieux de le faire en alternance parce qu’on est rémunéré, on a de l’expérience. Moi, je me dis, j’ai 25 ans, j’ai 5 ans d’expérience derrière moi. A chaque entretien que j’ai passé, les employeurs à chaque fois me disaient c’est génial d’être jeune et d’avoir de l’expérience derrière. Mes 5 ans d’apprentissage, je ne les regrette pas. Ca a été dur, mais je ne les regrette pas.