Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 7881 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

OPTRONICIEN

Mariant l'optique et l'électronique, l'optronique concerne un nombre croissant de secteurs, des télécommunications à la microchirurgie. De la conception au service après-vente en passant par la production, l'optronicien est présent à toutes les étapes.

Je m’appelle Benjamin Rolland. Je suis ingénieur optronicien et je suis responsable produit à Montpellier. Le travail d’optronicien consiste à concevoir, développer et fabriquer des composants optiques intégrés dans le but de faire des capteurs de gaz, des capteurs de température dans nos locaux. Nous réalisons la conception sur logiciel de simulation optique ainsi que la satellisation des matériaux, la fabrication de nos composants en salle blanche, et ensuite dans cette salle, le test et la caractérisation de ces composants avant de les finaliser pour pouvoir les rendre utilisables par l’utilisateur final. J’ai commencé par un BTS optoélectronique suite auquel j’ai réalisé ce que l’on appelait à l’époque un IUP qui correspond maintenant à un Master 1 pour ce qui finalise le cursus scolaire. Mon environnement de travail est le suivant, j’ai un supérieur qui est le directeur technique. J’encadre une équipe de 5 personnes composée de plusieurs électroniciens, un mécanicien et un informaticien. C’est un travail d’équipe. Nous avons un objectif commun et nous devons œuvrer pour l’atteindre en intégrant les contraintes liées au temps, à la technique et au moyen. Une très bonne cohésion d’équipe garantit la réussite de la mission. Pour exercer ce métier, il est nécessaire d’avoir des connaissances en optoélectronique et d’être très minutieux et très patient puisque nous manipulons des fibres qui sont de taille microscopique. Nous manipulons des composants qui sont fragiles avant d’être finalisés. Nous devons être rigoureux pour respecter des procédures de fabrication au niveau de l’assemblage et du collage des fibres optiques. Les qualités essentielles requises sont de la rigueur, de la minutie, de la patience et la connaissance des phénomènes optiques qui ont lieu en optique guidé. Ce qui me plaît dans mon métier réside dans la diversité des choses que j’observe via la grande diversité des acteurs et des clients avec lesquels nous avons travaillé et ceux avec qui nous travaillons actuellement. L’échange que j’ai avec mon équipe tous les jours, ce sont des gens qui ont une culture technique différente de la mienne, ils m’apportent des nouvelles connaissances. Lorsqu’on a un réel intérêt pour les sciences ou pour la physique en général, c’est cette découverte permanente qui nous permet de nous épanouir dans ce métier. Je vois mon évolution de la manière suivante, j’aimerai avoir encore plus de projets RetD pour développer de nouvelles solutions techniques. Voir l’entreprise évoluée afin de pouvoir adresser de nouveaux marchés nous permettant de développer de nouveaux produits, de nouvelles solutions, pouvoir continuer d’innover, c’est le plus gros facteur de motivation pour ma part.