Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 40081 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

OENOLOGUE

Son palais ne le trompe jamais ! Dégustateur hors pair, technicien et chimiste, l'oenologue supervise tous les stades de la production du vin, du cep de vigne à la table. Son credo : la qualité.

UNE VIDÉO PRODUITE PAR

Je m’appelle Bénédicte. Je suis vigneronne et œnologue sur mon propre domaine. Mon métier d’œnologue consiste à élaborer les meilleurs vins possibles. Chaque parcelle est choisie en fonction du vin que l’on veut faire, plus ou moins léger, plus ou moins tannique, plus ou moins corsé. Ensuite, on va suivre tous les jours les parcelles pour choisir les bons traitements au bon moment sachant que moins on traite mieux on se porte à la fin. Le choix de la date de vendange, je dirai que c’est la partie technique la plus primordiale pour avoir des vins de qualité. Ensuite, c’est la partie cave où le raisin arrive et là en tant qu’œnologue, je transforme le raisin en vin. La deuxième partie importante de ce métier, c’est partager la dégustation avec la clientèle puisque faire le vin c’est une chose, mais ensuite il faut le vendre. Beaucoup de gens ne savent pas boire le vin, ne savent pas apprécier le vin, mais si on leur en parle, si on leur explique, si on leur fait sentir, si on leur fait goûter, les gens achètent avec plaisir parce qu’ils connaissent le produit. Les principales qualités pour exercer ce métier, c’est avant tout une bonne connaissance en biochimie. C’est-à-dire que l’on va à la vigne déguster ou on fait faire des analyses de vin. On a besoin de savoir lire les résultats pour les comprendre, les interpréter et mettre en œuvre les solutions nécessaires derrière. La qualité indispensable, c’est aussi l’odorat. Il faut être capable d’analyser un vin. Pour ça, il faut le sentir, le décortiquer, le goûter. Tout le monde a une capacité à faire ça, mais ça demande beaucoup de travail pour la perfectionner et lui donner de la technicité pour être un bon œnologue. La principale contrainte de ce métier, c’est la météo, puisqu’on est beaucoup à l’extérieur, beaucoup dans les vignes. Une autre contrainte, ce sont les horaires qui sont extensibles surtout pendant la période de vendange. Pour avoir certains types de vin, il faut que l’on rentre les raisins de nuit, donc on y est à 3 heures du matin. Il faut aussi une bonne résistance au stress parce que vous travaillez toute une année pour une vinification qui se déroule sur 1 à 2 mois où vous mettez en jeu une année de travail. J’ai un bac +5. J’ai commencé par un bac scientifique. J’ai enchainé par un DEUG de biochimie-géologie et j’ai ensuite intégré la faculté pour passer le diplôme national d’œnologue. J’ai commencé comme simple caviste dans mon premier poste dans une cave. Ensuite, j’ai été œnologue dans d’autres caves puis je suis devenue responsable œnologue dans un gros domaine. L’évolution ultime pour moi, c’était de devenir œnologue dans mon propre domaine, ce qui est fait aujourd’hui. Et maintenant, j’aimerai utiliser toutes mes compétences techniques pour améliorer ma cave, la moderniser un petit peu, acheter certains matériels, faire d’autres types de vin et essayer de plaire à d’autres clientèles.