Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 33716 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

MONITRICE D'ÉQUITATION

Le moniteur équestre enseigne l'équitation à tous, jeunes et moins jeunes que ce soit pour de l'initiation ou du perfectionnement. Un métier qui est aussi une véritable passion.

Je me présente, Sophie Houlbert, enseignante d’équitation. Je suis installée à Bretoncelles depuis 1 an. Mon métier consiste à enseigner l’équitation à toutes personnes souhaitant s’initier ou se perfectionner en équitation. J’ai décidé de m’installer à mon propre compte et j’ai créé ma propre société où j’ai aussi intégré l’équitation western en plus de l’équitation classique. Je fais aussi tout ce qui est administratif, comptabilité mais aussi l’entretien des écuries, tous les métiers autour de l’enseignement et de l’entretien de la structure. Ma partie de la structure est composée de 12 boxes et une stabulation poneys donc en tout j’ai une petite vingtaine de chevaux. J’ai une cinquantaine de cavaliers et à peu près 60% d’enfants-adolescents et 40% d’adultes. L’équitation western c’est une équitation qui découle du travail du ranch des cow-boys, il existe plus de 20 disciplines différentes. Ils doivent ouvrir et fermer une porte à cheval, passer sur un pont, reculer, passer différentes barres. Je suis attirée par les chevaux depuis toute petite et j’ai toujours voulu travailler avec les chevaux. J’ai commencé par un bac STT qui est maintenant STG en gestion comptabilité. Ensuite, j’ai fait un BTS agricole en productions animales spécialisé dans le cheval et je me suis ensuite tournée sur un BPJEPS équitation. Je travaille en gros 7 jours par semaine. C’est vraiment un métier passion donc il faut être réaliste et se dire je ne vais pas pouvoir prendre toutes les vacances et tous les jours que je veux. Ce qui me plaît le plus dans ce métier, c’est le rapport aux chevaux, de monter à cheval et de faire partager cette passion. De faire découvrir aux personnes initiées ou non l’équitation, les chevaux, ne pas forcément monter à cheval mais être autour du cheval, s’occuper du cheval. C’est vraiment agréable d’être dehors l’été, de partir en balade. Mais c’est aussi une contrainte d’être tout le temps dehors car l’hiver quand il fait très froid, on a moins envie de sortir. L’évolution, c’est de continuer à faire de la publicité, sortir sur les manifestations pour se faire connaître et vraiment recruter beaucoup plus de cavaliers. A long terme, j’aimerai me consacrer à l’équitation western et avoir un deuxième enseignant qui se consacrerait à l’équitation classique. Avoir une structure un peu plus grande pour accueillir plus de cavaliers.